Loiseau, Griveaux et Mahjoubi quittent le gouvernement pour des batailles électorales

Loiseau, Griveaux et Mahjoubi quittent le gouvernement pour des batailles électorales

Nathalie Loiseau (Affaires européennes), Benjamin Griveaux (porte-parole du gouvernement) et Mounir Mahjoubi (Numérique) quittent le...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Nathalie Loiseau (Affaires européennes), Benjamin Griveaux (porte-parole du gouvernement) et Mounir Mahjoubi (Numérique) quittent le gouvernement, a annoncé l’Élysée mercredi, tous trois pour mener des batailles électorales.

Appliquant la doctrine du chef de l’État qui juge incompatible d'être ministre tout en menant une campagne électorale, Nathalie Loiseau, devenue tête de liste LREM pour les européennes de mai, a présenté sa démission dès mercredi matin.

Les deux autres départs reflètent une rivalité pour le même poste, celui de maire de Paris : Benjamin Griveaux comme Mounir Mahjoubi briguent tous deux l'investiture LREM pour mener les municipales de 2020 dans la capitale, un choix qui sera décidé en juin.

Comme prévu par la Constitution, Emmanuel Macron a mis fin à leur fonction sur proposition du Premier ministre Edouard Philippe.

"C’est avec beaucoup d’émotion que je vous annonce ma décision de quitter le gouvernement, en plein accord avec le président de la République et le Premier ministre", a écrit dans la foulée Benjamin Griveaux sur son compte Facebook.

"Aujourd’hui, une page se tourne. Une autre va s’écrire. Avec vous", ajoute-t-il, sans préciser s'il se lance officiellement dans la course à la mairie de Paris.

"Ému et fier d’avoir pu m’engager au service des Français pendant ces 645 jours", écrit-il aussi sur Twitter.

Benjamin Griveaux (d) et Mounir Mahjoubi à l'issue d'une réunion à l'Elysee, le 25 octobre 2017
Benjamin Griveaux (d) et Mounir Mahjoubi à l'issue d'une réunion à l'Elysee, le 25 octobre 2017
AFP/Archives

Face à lui, outre Mounir Mahjoubi, plusieurs autres personnalités de la majorité briguent l'investiture LREM à Paris, dont les députés Cédric Villani et Hugues Renson, le sénateur Julien Bargeton et l'élue du IVe arrondissement Anne Lebreton.

L'Elysée n'a pas encore indiqué les noms de leurs remplaçants, qui seront nommés d'ici lundi, date du prochain conseil des ministres. Probablement pas avant vendredi, après le retour d'Edouard Philippe du Qatar, selon des sources gouvernementales.

Parmi les favoris figurent Clément Beaune, conseiller Europe d'Emmanuel Macron, qui remplacerait Mme Loiseau. Pour le port-parolat ont circulé les noms d'Emanuelle Wargon, Marc Fesneau et Gabriel Attal.

Ces trois départs portent à dix le nombre de membres du gouvenement qui sont partis, volontairement ou non, depuis le début du quinquennat.

Avant eux, sept ministres ont démissionné en un an et demi, une concentration de départs inédite en début de mandat par rapport à François Hollande, Nicolas Sarkozy ou Jacques Chirac. Parmi eux, on compte trois ministres d'Etat, François Bayrou, Nicolas Hulot et Gérard Collomb.

Dans la même thématique

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le