LR : « Avec Laurent Wauquiez, nous pourrons nous relever », déclare Brice Hortefeux

LR : « Avec Laurent Wauquiez, nous pourrons nous relever », déclare Brice Hortefeux

Sur le plateau de L’Épreuve de vérité, l’eurodéputé a défendu « son » favori pour la course à la présidence des Républicains mais aussi la nécessité de « construire une droite forte, populaire et sociale ».
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Qui pour relever la droite après l’échec de la présidentielle et des législatives ? Brice Hortefeux a dépeint Laurent Wauquiez comme le candidat idéal pour « reconstruire » la famille des Républicains, et s’est montré intraitable sur la démarche des Constructifs. Invité de l’Épreuve de vérité sur Public Sénat, en partenariat avec l’AFP, les Échos et Radio Classique, le député européen LR n’a pas caché son favori. Pour lui, le président de la région Aubergne-Rhône-Alpes disposerait d’un « triple avantage » pour la présidence des Républicains :

« Franchement, il incarne le renouvellement, il a 42 ans. Il a un cursus très impressionnant, et, en même temps, il a une expérience  politique à la fois de ministre et aujourd’hui de président d’une région de 7,8 millions d’habitants. »

« Il n’est pas question d’alliance avec le Front national »

Sur le « fond », Brice Hortefeux estime que le « devoir » des Républicains sera de « construire une grande famille de la droite forte, populaire et sociale ». Une droite qui, selon lui, « fasse respecter l’autorité de l’État », « soit plus offensive sur les questions régaliennes » (notamment en matière d’immigration, de sécurité et de justice) et qui « défende » les classes moyennes et les retraités, « la cible de ce quinquennat ».

Brice Hortefeux assure tout de même que son favori n’est pas aussi à droite sur l’échiquier politique que certains à droite sous-entendent :

« Laurent Wauquiez, comme tout le monde, et comme moi-même, nous disons une chose simple : naturellement, il n’est pas question d’alliance avec le Front national. »

Si le débat fait rage dans la « grande famille » de la droite, le député européen a répondu aux critiques de plusieurs ténors comme Xavier Bertrand, ou encore Valérie Pécresse, qui a lancé son propre mouvement et a dénoncé récemment le souhait de Marion-Maréchal Le Pen de travailler avec Laurent Wauquiez.

Constructifs : « Je pense qu’ils doivent partir, clairement », déclare Brice Hortefeux
01:26

« Ceux qui ont des choses à dire n’avaient qu’à être candidats », réagit Brice Hortefeux, qui se montre plus ferme encore à l’égard des Constructifs : « Je pense qu’ils doivent partir, clairement. Cela serait responsable et moral. »

Dans la même thématique

LR : « Avec Laurent Wauquiez, nous pourrons nous relever », déclare Brice Hortefeux
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le