LR engage une procédure d’exclusion contre un sénateur rallié à Macron

LR engage une procédure d’exclusion contre un sénateur rallié à Macron

Le parti Les Républicains a engagé jeudi une procédure d'exclusion à l'encontre du sénateur LR de l'Yonne Jean-Baptiste Lemoyne,...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le parti Les Républicains a engagé jeudi une procédure d'exclusion à l'encontre du sénateur LR de l'Yonne Jean-Baptiste Lemoyne, premier parlementaire LR à avoir annoncé mercredi son ralliement à Emmanuel Macron (En Marche!), a-t-il annoncé dans un communiqué.

"Les Républicains sont totalement engagés pour redresser la situation de la France avec François Fillon. Un engagement totalement incompatible avec un soutien à un candidat qui s’inscrit dans la continuité du quinquennat de François Hollande", a justifié le secrétaire général de LR, Bernard Accoyer, dans ce communiqué.

"En accord avec l’ensemble des parlementaires LR de l’Yonne, une procédure à fin d’exclusion, en application du règlement intérieur des Républicains, est engagée ce jour", a-t-il ajouté.

Les Républicains "renouvellent leur entière confiance à Guillaume Larrivé, député et secrétaire départemental des Républicains de l’Yonne, et aux parlementaires LR du département pour mener la campagne en faveur de François Fillon", selon le communiqué.

Jean-Baptiste Lemoyne (élu sénateur de l'Yonne en 2014 comme candidat indépendant, apparenté au groupe LR) avait annoncé mercredi à l'AFP son soutien à Emmanuel Macron pour la présidentielle, voyant en lui "le seul candidat d'une alternance crédible" qui est "devenue impossible avec François Fillon".

"François Fillon a repris sa parole en restant candidat malgré sa mise en examen, moi je reprends ma liberté", avait expliqué M. Lemoyne, soutien d'Alain Juppé à la primaire de la droite.

Cet élu de 39 ans avait indiqué démissionner en même temps de sa fonction de secrétaire national LR et de président de la Fédération LR de l'Yonne.

Dans la même thématique

Elections Legislatives panneaux d affichage a Nice
10min

Politique

Législatives : comment les politiques se positionnent face à l’hypothèse d’un second tour contre l’extrême-droite ?

Face à l’avance considérable du Rassemblement national et de ses alliés dans les sondages, de nombreux hommes et femmes politiques se sont prononcés sur l’hypothèse de duels ou de triangulaires impliquant le parti d’extrême-droite. Dernière information en date, un séminaire gouvernemental se dirigerait vers une stratégie « ni RN, ni LFI », en cas d’affrontement entre les candidats de ces deux partis au second tour.

Le

Diminuer la part française au budget de l’Union, la promesse incertaine du Rassemblement national
8min

Politique

Diminuer la part française au budget de l’Union, la promesse incertaine du Rassemblement national

Le programme de Jordan Bardella intègre dans son programme le rabais de la contribution française à l’Union, qu’il compte obtenir auprès de ses partenaires. Problème : le budget pluriannuel européen vient à peine d’être renégocié, ne laissant aucune fenêtre de tir crédible avant deux bonnes années. Sans compter que les tractations budgétaires sont les plus sensibles qui soient entre les Vingt-Sept.

Le

Matignon Reunion des premiers ministres francais et estonien
5min

Politique

Législatives 2024 : à quoi pourrait ressembler un gouvernement technique ?

Ce serait une première en France. Un scénario inédit sous la Vème république. En cas d’absence de majorité absolue à l’issue des élections législatives anticipées, Emmanuel Macron pourrait nommer un gouvernement technique composés de hauts fonctionnaires et d’experts, afin d’éviter un immobilisme total à la tête du pays.

Le