LR: Pradié apporte son soutien à Jacob

LR: Pradié apporte son soutien à Jacob

Le député Aurélien Pradié, artisan du "comité de renouvellement" de la droite au sein des Républicains, a apporté vendredi son...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le député Aurélien Pradié, artisan du "comité de renouvellement" de la droite au sein des Républicains, a apporté vendredi son soutien à Christian Jacob en vue de l'élection pour la présidence de LR, le 12 octobre.

"Celui qui a ma préférence, c'est celui qui porte une ambition collective", a déclaré M. Pradié sur Europe 1.

"Je ne connaissais pas Christian Jacob avant d’arriver à l'Assemblée nationale. Je le côtoie depuis deux ans. Ils nous a laissé une vraie place - je parle de la nouvelle génération - pour faire émerger des idées nouvelles", a poursuivi le député du Lot.

"Je pense, j'en suis même certain, que Christian Jacob porte cette ambition collective. Il ne la portera pas seul. Il faut qu'une nouvelle génération l'accompagne dans le renouvellement de nos idées. Il a ma confiance", a ajouté M. Pradié qui anime avec une douzaine de parlementaires et des élus locaux un "comité de renouvellement" au sein de LR, créé après la lourde défaite du parti aux européennes (8,44%).

"Si l'âge faisait toutes les qualités, ça se saurait", a répondu M. Pradié, à la question de savoir si le patron des députés LR incarnait au mieux le renouvellement.

Les députés Julien Aubert et Guillaume Larrivé ont également déclaré leur candidature à la présidence de LR. Le député et premier vice-président du parti Guillaume Peltier devrait se prononcer la semaine prochaine.

"Il nous faut aujourd'hui quelqu'un qui n'ait pas d'ambitions personnelle et individuelle". "Christian Jacob a cette capacité à organiser les choses". "L'heure des écuries présidentielles n'est plus à l'ordre du jour", a fait valoir M. Pradié.

Dans la même thématique

LR: Pradié apporte son soutien à Jacob
3min

Politique

Attaque informatique en Nouvelle-Calédonie : « Il est temps de se protéger » des influences étrangères, appelle Claude Malhuret

Quelques heures après une cyberattaque de grande ampleur avant l’atterrissage de l’avion présidentiel à Nouméa, le président du groupe Les Indépendants au Sénat considère que le phénomène des influences étrangères sur le territoire français devient « massif ». « Il est temps d’arrêter notre déni », avertit-il.

Le