LR suspend les investitures de Guaino et Gorges, candidats à la présidentielle

LR suspend les investitures de Guaino et Gorges, candidats à la présidentielle

La Commission nationale d'investiture (CNI) du parti LR a suspendu l'investiture aux législatives de deux de ses députés sortants...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La Commission nationale d'investiture (CNI) du parti LR a suspendu l'investiture aux législatives de deux de ses députés sortants, Henri Guaino (Yvelines) et Jean-Pierre Gorges (député-maire de Chartres), tous deux candidats à l'élection présidentielle, a-t-on appris vendredi auprès de la CNI.

"Tous deux sont en train de ramasser leurs signatures pour se présenter à la présidentielle. On attend des explications de leur part", a affirmé Alain Marleix, vice-président de la commission. Il faut 500 signatures d'élus pour être candidat.

En se présentant ils se posent en rivaux de François Fillon, candidat de la droite.

Frédéric Lefebvre (Français de l'étranger, Amérique du Nord) "va obtenir son investiture", a assuré M. Marleix. Supposé s'être rapproché d'Emmanuel Macron, M. Lefebvre avait vu son investiture mise "en réserve". "Il a démenti avoir assisté à un meeting de Macron, on l'a cru", a indiqué la même source.

La CNI s'est réunie à trois reprises cette semaine (de mercredi à vendredi), pour compléter la liste des investitures, qui doit être présentée pour validation samedi au Conseil national du parti, à la Mutualité à Paris. Un peu plus de 400 investitures seront présentées, sur 577.

Parmi les investitures en attente, figurent celles réservés à l'UDI. "Il n'y a pas de tensions avec les centristes, les sortants (une trentaine) qui le désirent devraient être réinvestis", selon le vice-président de la CNI.

Compte tenu des incertitudes dues à l'interdiction du cumul des mandats, certains sortants hésitent à garder leur circonscription. Selon M. Marleix, tout ne sera pas bouclé "avant avril".

Dans la même thématique

LR suspend les investitures de Guaino et Gorges, candidats à la présidentielle
4min

Politique

« C’est à gerber ! » : les propos d’Emmanuel Macron sur les personnes transgenres ne passent pas auprès de Mélanie Vogel

Au micro de Public Sénat, la sénatrice écologiste des Français de l’étranger s’est ulcérée des récents propos polémiques du chef de l’Etat à l’encontre du Nouveau Front Populaire (NFP), dont il a accusé de défendre une politique « immigrationniste » et de tenir des propos « complètement ubuesques » sur le changement d’état civil en mairie pour les personnes transsexuelles.

Le

Demonstration against the far right, Paris, France – 15 June 2024
8min

Politique

Programme du « Nouveau Front populaire » : l’épineuse question du chiffrage

Abrogation de la réforme des retraites, hausse des salaires, progressivité de la CSG… le coût supposé du programme présenté par le « Nouveau Front populaire » est pointé du doigt par les autres formations politiques, notamment les soutiens d’Emmanuel Macron. Les représentants des partis de gauche se sont réunis ce mercredi pour s’accorder sur un chiffrage commun.

Le