Macron “a engagé les démarches” pour faire retirer la Légion d’Honneur à Harvey Weinstein

Macron “a engagé les démarches” pour faire retirer la Légion d’Honneur à Harvey Weinstein

Emmanuel Macron a affirmé dimanche avoir "engagé les démarches" afin que la Légion d'Honneur soit retirée au producteur américain...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron a affirmé dimanche avoir "engagé les démarches" afin que la Légion d'Honneur soit retirée au producteur américain Harvey Weinstein, accusé de viols, agressions ou harcèlement sexuels.

"Oui, j'ai engagé les démarches pour en effet retirer la Légion d'Honneur, en tout cas j'ai demandé au grand chancelier de l'Ordre de procéder à une procédure disciplinaire, il prendra la décision", a affirmé M. Macron sur TF1 lors de son premier grand entretien télévisé depuis son accession à l'Elysée.

"Je souhaite en effet, comme ces actes manquent à l'honneur, que nous en tirions toutes les conséquences", a insisté le chef de l'Etat.

L'avis, obligatoire, de la grande chancellerie de la Légion d'honneur a été sollicité pour que celle-ci "examine rapidement l'affaire au vu de la gravité des faits" et du comportement de toute évidence "contraire à l'honneur" du producteur américain, avait indiqué l'Elysée dimanche.

Selon ce code, un "comportement contraire à l'honneur" peut conduire à un blâme, une suspension ou une exclusion de l'ordre pour les Français mais pour les étrangers, une seule mesure est prévue, celle du "retrait" de l'ordre. La mesure fait alors l'objet d'un décret signé du président de la République, Grand Maître de l'Ordre.

Harvey Weinstein avait été fait chevalier de la Légion d'honneur en mars 2012 par Nicolas Sarkozy.

L'Académie américaine des Oscars a décidé samedi d’exclure le producteur américain de 65 ans, longtemps l'un des plus puissants producteurs d'Hollywood.

Harvey Weinstein, qui nie toute relation non consentie, est accusé de viol ou de harcèlement sexuel par de nombreuses actrices, certaines mondialement connues, qui, depuis quelques jours, ont décidé de briser le silence sur un comportement qui dure depuis des années.

Il est déjà arrivé que la grande chancellerie de la Légion d'honneur décide un retrait de décoration notamment après une condamnation. Cela a ainsi été le cas pour le champion cycliste américain Lance Armstrong, qui avait avoué début 2013 s'être dopé et a perdu sa décoration en 2014, et pour le couturier britannique John Galliano, condamné en septembre 2011 pour injures antisémites.

Dans la même thématique

Macron “a engagé les démarches” pour faire retirer la Légion d’Honneur à Harvey Weinstein
3min

Politique

Drapeau palestinien à l’Assemblée : « Reconnaître un Etat palestinien, aujourd’hui, ce serait légitimer le Hamas », estime Jordan Bardella

Invité ce mercredi 29 mai de Public Sénat, Jordan Bardella, tête de liste RN pour les élections européennes, a dénoncé les positions de LFI sur le conflit à Gaza et leur attitude dans le débat public. Le président du RN estime que la reconnaissance d’un Etat palestinien n’est plus d’actualité depuis les attaques du 7 octobre.

Le

Macron “a engagé les démarches” pour faire retirer la Légion d’Honneur à Harvey Weinstein
8min

Politique

Encadrement des cabinets de conseil : le Sénat « revient à l’esprit de la commission d’enquête » en deuxième lecture

Les sénateurs ont adopté à l’unanimité en deuxième lecture la proposition de loi, née en 2022 des préconisations de leur commission d’enquête sur l’influence des cabinets de conseil dans les politiques publiques. Ils ont rétabli plusieurs « ambitions » du texte initial, contre l’avis du gouvernement, tout en acceptant certaines rédactions de compromis avec les députés.

Le

Paris: Candidates for the upcoming European elections taking part in a debate hosted by BFMTV
5min

Politique

Immigration, économie, institutions : que propose le Rassemblement national dans son programme pour les élections européennes ?

Largement en tête des sondages, le parti de Jordan Bardella ne prône plus officiellement une sortie de l’Union européenne, pierre angulaire du programme présidentiel de Marine Le Pen jusqu’en 2017. Mais, avec un slogan plus consensuel, la feuille de route du Rassemblement national s’oppose toujours à bon nombre des compétences de Bruxelles, au nom de la souveraineté nationale.

Le