Macron annonce une réforme du Conseil économique, social et environnemental (Cese)

Macron annonce une réforme du Conseil économique, social et environnemental (Cese)

Le président Emmanuel Macron a annoncé lundi une réforme du Conseil économique, social et environnemental (Cese) pour qu'il...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Le président Emmanuel Macron a annoncé lundi une réforme du Conseil économique, social et environnemental (Cese) pour qu'il redevienne un "trait d'union" entre la société civile et les instances politiques, lors de son discours devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles.

Le nombre de ses membres sera réduit "d’un tiers" et ses règles de représentativité revues "de fond en comble" pour faire de cette assemblée "la grande instance consultative qui fait aujourd’hui défaut" à l’État, a-t-il dit.

Pour le président, le Cese est de ces "institutions de la République que le temps a figées dans les situations acquises quand le sens véritable de leur mission eût été d’incarner le mouvement vivant de la société française".

"Sa mission était de créer entre la société civile et les instances politiques un trait d’union, fait de dialogue constructif et de propositions suivies d’effets. Cette intention fondatrice s’est un peu perdue", a-t-il déclaré avant de souhaiter que le Cese devienne "la Chambre du futur, où circuleront toutes les forces vives de la nation".

Le président du Cese Patrick Bernasconi s'est félicité dans un communiqué de la volonté du chef de l’État de "donner plus d'importance à la société civile et par la même à notre Assemblée" qui doit, selon lui, "se refonder".

"Depuis le début de la nouvelle mandature du Cese, j'appelle de mes voeux à ce que toutes les composantes de la société civile organisée soient présentes" en son sein pour que sa "réflexion" et ses "avis" prennent "plus de force", a-t-il rappelé.

Le Cese "jouera ainsi pleinement, son rôle d'instance unique de consultation pour fabriquer la loi (au service de la loi)" et "le renforcement de ce rôle permettra ainsi de mettre fin à la dilution de la parole publique, si préjudiciable à son efficacité pour nos concitoyens", estime son président.

Actuellement, le Cese comprend 233 membres représentant la société civile, désignés pour un mandat de 5 ans. Il se réunit deux fois par mois en assemblée plénière pour voter les avis présentés par ses différentes sections.

Peu sollicité, ses avis restent souvent lettre morte et son coût élevé lui est régulièrement reproché.

Le Cese est présidé depuis décembre 2015 par l'ex-dirigeant du Medef Patrick Bernasconi.

Dans la même thématique

Macron annonce une réforme du Conseil économique, social et environnemental (Cese)
4min

Politique

Nouveau Front populaire : députés et sénateurs réunis pour une démonstration de force

Les près de 130 parlementaires PS avaient rendez-vous au Sénat pour une réunion « opérationnelle », explique le président des sénateurs socialistes Patrick Kanner. Une rencontre qui permet aussi d’afficher le poids du parti au Parlement, à l’heure où les négociations patinent toujours pour Matignon, sur fond de désaccords avec La France insoumise.

Le

Strasbourg – Plenary Session of the European Parliament, Gallia – 17 Jul 2024
5min

Politique

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l’extrême-droite résiste

Les votes étaient scrutés. Mardi 16 juillet les députés ont élu les 14 vice-présidents du Parlement européen. Des postes hautement symboliques. Mais même si l’extrême droite est en progression au Parlement européen, le cordon sanitaire semble avoir tenu : « Les Patriotes pour l’Europe », le nouveau groupe dirigé par Jordan Bardella et « L’Europe des nations souveraines » où siège l’AFD, l’extrême droite allemande, font chou blanc. A noter tout de même, le groupe ECR de la Première ministre Italienne Giorgia Meloni obtient deux postes.

Le

Gabriel ATTAL, French Minister of Education and Youth, was at the Gilbert DRU middle school in Lyon
10min

Politique

Derrière « le pacte d’action » que veut construire Gabriel Attal, un appel du pied de la macronie aux LR

Le Premier ministre souhaite ouvrir des discussions avec les groupes politiques « autour de projets et d'actions au service des Françaises et des Français ». Si à ce stade, un élargissement du courant présidentiel vers la gauche semble difficilement envisageable, la droite, en revanche, tenterait de négocier auprès des macronistes certains postes clés à l’Assemblée nationale.

Le