Macron doit sortir “affaibli” des européennes, selon Aubry (LFI)

Macron doit sortir “affaibli” des européennes, selon Aubry (LFI)

Emmanuel Macron doit sortir "affaibli" des élections européennes, a souhaité lundi Manon Aubry, tête de liste LFI pour ce scrutin...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron doit sortir "affaibli" des élections européennes, a souhaité lundi Manon Aubry, tête de liste LFI pour ce scrutin, tout en soulignant qu'elle ne veut pas que "le Rassemblement national arrive en tête".

Appelant Emmanuel Macron à faire "comme le général De Gaulle", la présidente du RN Marine Le Pen a considéré jeudi que "s'il perd cette élection, alors il devra partir", alors que la liste RN emmenée par Jordan Bardella est au-coude-à-coude dans les sondages avec celle de LREM portée par Nathalie Loiseau, à quelque 22% d'intentions de vote chacune.

Interrogée sur France Culture pour savoir si elle souhaitait aussi le départ du chef de l'Etat en cas de victoire du RN, Manon Aubry a remarqué que "s'il sort affaibli de ce scrutin, il sortira affaibli aussi pour mener ses politiques par la suite, notamment sa politique antisociale comme la réforme des retraites".

"Pour autant", a-t-elle souligné, "je ne souhaite pas que le Rassemblement national arrive en tête, non seulement parce que le Rassemblement national en réalité sur certains éléments a des idées proches, notamment sur les questions sociales et économiques, de La République en marche, mais aussi parce que j'ai toujours combattu le Rassemblement national".

"Il faut absolument qu'on ne se fasse pas confisquer cette élection" face au "duo" LREM/RN "qu'on nous présente", a-t-elle averti, faisant valoir "l'alternative" constituée par LFI.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le