Macron et Hamon, les plus aptes à améliorer la situation de l’école, selon un sondage

Macron et Hamon, les plus aptes à améliorer la situation de l’école, selon un sondage

Les Français dressent un constat pessimiste de l’état de l’école française, selon un sondage réalisé par l’Ifop pour Public Sénat et Sud Radio.
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Dans ce premier volet d’une série d’enquêtes hebdomadaires consacrées au regard des Français sur les grands enjeux de l’élection présidentielle, 69% des personnes interrogées estiment que, de manière générale, l’école fonctionne « mal ». Ils ne sont que 29% à penser qu’elle fonctionne « assez bien », et 2% « très bien ».

Si une majorité de personnes considèrent que l’école maternelle et l’école primaire fonctionnent « bien » (respectivement 82% et 53%), c’est en revanche loin d’être le cas pour le secondaire. Les deux tiers (67%) pensent que l’école fonctionne « mal » au lycée. Cette proportion monte à 74% pour le collège.

Bon nombre de Français expriment une inquiétude, mais l’éducation sera-t-elle déterminante dans le vote des électeurs ? Sur une échelle de 1 à 10, l’enjeu de l’éducation est placé à 6,1 par les personnes interrogées.

Lutte contre l’échec et acquisition des savoirs fondamentaux sont les priorités

Les Français attendent des candidats à l’élection présidentielle qu’ils mènent en priorité deux chantiers : lutter contre l’échec et le décrochage scolaire et remettre au cœur du système éducatif les savoirs fondamentaux (lecture, écriture, mathématiques, histoire). Ces deux combats sont cités par 42% et 40% des sondés.  Huit Français sur dix estiment que la transmission de ces savoirs  constitue la mission première de l’école.

Interrogéss sur dix mesures proposées par différents candidats, 89% des personnes disent approuver la création d’un service public du soutien scolaire, une proposition portée par Benoît Hamon. Les trois quarts se disent aussi favorables à plus d’autonomie pour les établissements scolaires, comme le préconise François Fillon.

Selon l’enquête, Emmanuel Macron (cité par 23% des personnes) et Benoît Hamon (20%) apparaissent comme les candidats les plus à même d’améliorer la situation de l’école. Marine Le Pen et François Fillon sont cités par 19% et 17% de l’échantillon.

Méthodologie : L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1398 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1.500 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées en ligne par questionnaire auto-administré du 24 au 28 février.

Dans la même thématique

Macron et Hamon, les plus aptes à améliorer la situation de l’école, selon un sondage
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le