Macron, Hamon, Dupont-Aignan et Arthaud obtiennent leurs 500 parrainages

Macron, Hamon, Dupont-Aignan et Arthaud obtiennent leurs 500 parrainages

Cinq candidats ont désormais le nombre de signatures d’élus requis pour se présenter à l’élection présidentielle.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le Conseil constitutionnel a publié sa troisième vague de parrainages validés. Quatre candidats rejoignent François Fillon parmi les candidats ayant réuni au moins 500 parrainages d’élus. Le candidat de la droite dispose désormais de 1.789 signatures d’élus. Il est suivi par Emmanuel Macron, qui en dispose de 1.074, et Benoît Hamon (1.039).

Le candidat de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan respecte lui le seuil imposé, avec 559 paraphes. Nathalie Arthaud, la candidate de Lutte ouvrière, en a recueilli pour l’heure 557.

Deux candidats sont en passe de réunir la barre des 500 parrainages nécessaires pour se présenter : Marine Le Pen en compte 483, et François Asselineau, le candidat de l’Union populaire républicaine qui n’a jusqu’à lors participé à aucun scrutin présidentiel, en dispose de 480.

242 parrainages pour Alain Juppé

Le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon continue sa moisson, avec 356 parrainages réunis. Jacques Cheminade en totalise 370.

Signe de l’appel de parlementaires à le parrainer la semaine dernière, Alain Juppé a été présenté comme candidat au Conseil constitutionnel par 242 élus.

Il manque à Philippe Poutou encore 303 parrainages pour espérer être candidat en avril. Il est d’ailleurs dépassé par Jean Lassale, qui a obtenu 233 parrainages.

Les 42.000 élus habilités à adresser leur parrainage ont jusqu’au vendredi 17 mars à 18h pour envoyer au Conseil constitutionnel leur pli. Depuis le 1er mars, les Sages de la rue de Montpensier ont publié 7.781 parrainages.

Dans la même thématique

Palais de Justice de Nice
7min

Politique

Législatives 2024 : les magistrats pourraient-ils s’opposer à un gouvernement dirigé par le RN ? 

A l’approche du premier tour des élections législatives, la question de la possibilité, pour les fonctionnaires, de désobéir au gouvernement devient de plus en plus pressante. Le syndicat de la magistrature a appelé à s’opposer à l’accession au pouvoir de l’extrême-droite. Une déclaration qui pose la question de savoir si les juges pourraient s’opposer à un gouvernement d’extrême-droite.

Le

Macron, Hamon, Dupont-Aignan et Arthaud obtiennent leurs 500 parrainages
5min

Politique

Conflit LR/Ciotti : la direction provisoire du parti s’apprête à saisir la justice

Si Éric Ciotti s’affiche désormais aux côtés de Jordan Bardella et Marine Le Pen, son exclusion des Républicains, votée par deux fois en Bureau politique, a été suspendue par la justice. Les cadres du parti souhaitent convoquer un troisième Bureau politique, mais le député sortant s’y oppose. La direction provisoire du mouvement va donc saisir la justice, afin que soit désigné un administrateur provisoire.

Le

Julian Assange extradition decision at Royal Courts Of Justice in London, UK – 20 May 2024
5min

Politique

Libération de Julian Assange : « La mobilisation de l’opinion publique a payé »

L’épilogue d’une saga judiciaire longue de 14 ans. Ce mardi, Julian Assange a été relâché de sa prison du Royaume-Uni, à la suite d’un accord de plaider-coupable conclu avec la justice américaine. Poursuivi pour avoir révélé des centaines de milliers de documents confidentiels, il encourait jusqu’à 175 ans de prison. Très mobilisé pour la libération du fondateur de Wikileaks, le groupe communiste du Sénat se réjouit de cette libération.

Le