Macron honore Clemenceau et son “idée élevée” et “enracinée” de la France

Macron honore Clemenceau et son “idée élevée” et “enracinée” de la France

Emmanuel Macron a rendu hommage à Georges Clemenceau et son "amour inconditionnel de la France", fondé sur une "idée élevée,...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron a rendu hommage à Georges Clemenceau et son "amour inconditionnel de la France", fondé sur une "idée élevée, noble" mais aussi "enracinée" du pays, dans une tribune à paraître vendredi dans le magazine Le 1.

Celui qui était surnommé le "Père la victoire" avait "placé au coeur de sa venue au pouvoir, de sa stratégie, de sa politique de guerre un amour inconditionnel de la France", souligne le chef de l'Etat dans sa tribune intitulée "Un héros français".

Alors que la figure de Georges Clemenceau doit servir de fil rouge aux commémorations du centenaire de l'Armistice, le 11 novembre prochain en présence de quelque 80 pays belligérants, M. Macron souligne que l'ancien président du Conseil ne nourrissait pas un "attachement (...) nationaliste" à la France.

"Au nationalisme allemand, Clemenceau oppose au contraire l'universalisme français", insiste-t-il, en affirmant que "le Tigre" était pétri de la "certitude que la France était moins une patrie qu'un idéal".

"De Clemenceau chef de guerre, c'est cela que je retiens en premier lieu. C'est qu'il eut de la France une idée, une idée élevée, une idée noble, mais aussi une idée enracinée et réelle", salue encore M. Macron, en ajoutant que pour Clemenceau, cet idéal s'était incarné dans la figure du soldat.

"De là un amour et un respect du soldat se confondant avec son amour de la France", note encore le président de la République.

M. Macron avait déjà rendu hommage à Clemenceau lors du 99e anniversaire de l'Armistice par une visite du musée Georges Clemenceau, dans un appartement situé rue Benjamin-Franklin (XVIe arrondissement de Paris) où a vécu le "Père la victoire". M. Macron avait ensuite déposé une gerbe au pied de sa statue, située en bas des Champs-Elysées.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le