Macron “mettra fin aux accords qui favorisent le Qatar”

Macron “mettra fin aux accords qui favorisent le Qatar”

Emmanuel Macron a promis dimanche, s'il est élu président de la République, de mettre "fin aux accords qui favorisent en France...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Emmanuel Macron a promis dimanche, s'il est élu président de la République, de mettre "fin aux accords qui favorisent en France le Qatar", soulignant qu'il aurait à l'égard de ce pays ainsi que de l'Arabie saoudite "beaucoup d'exigence".

"Je mettrai fin, moi, aux accords qui favorisent en France le Qatar", a déclaré le candidat d'En Marche! à la présidentielle sur BFMTV. "Je pense qu'il y a eu beaucoup de complaisance, durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy en particulier", a-t-il dénoncé, rappelant que "François Fillon a été attaqué sur ce point, à juste titre".

"D'autre part, j'aurai beaucoup d'exigence à l'égard du Qatar et de l'Arabie saoudite, en termes de politique internationale et pour avoir une nouvelle transparence quant au rôle qu'ils exercent dans le financement ou dans les actions qu'ils peuvent conduire à l'égard de groupements terroristes qui sont nos ennemis", a poursuivi Emmanuel Macron.

"Parfois, ce qu'on nous oppose, c'est que ce sont des financements privés, et pas du régime, mais je demanderai aux régimes en place de nous garantir justement de stopper ces financements", a-t-il développé, soulignant qu'il "faut beaucoup d'exigence en la matière".

Dans la même thématique

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le