Macron « ne prend pas la mesure de la colère qui monte dans les territoires » selon Pierre Laurent

Macron « ne prend pas la mesure de la colère qui monte dans les territoires » selon Pierre Laurent

Au micro de Public Sénat, le sénateur communiste de Paris, Pierre Laurent, a réagi aux « incidents » qui ont eu lieu entre des manifestants et les CRS peu avant la venue d’Emmanuel Macron dans une crèche de Gennevilliers.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Quelques dizaines de manifestants ont protesté mardi contre la baisse des APL avant d'être repoussés par les forces de l'ordre devant une crèche de Gennevilliers où était attendu Emmanuel Macron pour une visite dans le cadre de la journée mondiale de refus de la misère. Un établissement choisi par l’exécutif, car l’établissement s'est « engagé en faveur de la mixité sociale ».

« Les élus communistes, le maire (Patrice Leclerc NDLR) et la députée (Elsa Faucillon NDLR) étaient prêts à recevoir le président de la République, bien évidemment. Mais il y a eu des incidents avec des CRS contre des manifestants qui étaient là tout à fait pacifiquement et ces incidents ne sont pas acceptables » a commenté Pierre Laurent, sénateur de Paris et secrétaire national du PC. « Je pense que le président de la République ne prend pas la mesure de la colère qui est en train de monter dans les territoires » a-t-il poursuivi.

Dans la même thématique

Macron « ne prend pas la mesure de la colère qui monte dans les territoires » selon Pierre Laurent
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le