Macron plaide pour 20% de proportionnelle à l’Assemblée et pour 25% à 30% de parlementaires en moins

Macron plaide pour 20% de proportionnelle à l’Assemblée et pour 25% à 30% de parlementaires en moins

Emmanuel Macron s'est dit jeudi "favorable" à l'introduction d'une dose de 20% de proportionnelle à l'Assemblée nationale et à...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron s'est dit jeudi "favorable" à l'introduction d'une dose de 20% de proportionnelle à l'Assemblée nationale et à une baisse du nombre de parlementaires comprise entre 25% et 30%, lors de sa conférence de presse à l'Elysée.

Interrogé sur le niveau de proportionnelle souhaité à l'Assemblée nationale, M. Macron a répondu être "favorable pour que ça soit autour de 20%", contre 15% jusqu'ici.

"Je pense que c'est ce qui permet de représenter toutes les familles politiques sans créer une situation ingouvernable", a-t-il estimé.

Le chef de l'Etat a en outre plaidé pour "accroître" cette dose au Sénat. Le mode de scrutin au Palais du Luxembourg est actuellement partagé entre scrutin uninominal majoritaire à deux tours (dans les circonscriptions désignant 1 ou 2 sénateurs) et scrutin de liste à la représentation proportionnelle (dans les circonscriptions désignant 3 sénateurs ou plus).

Le renforcement de la proportionnelle fait partie du projet de réforme des institutions du chef de l'Etat, dont le volet constitutionnel a été bloqué à l'été 2018, dans les secousses de l'affaire Benalla. Cette réforme fait aussi l'objet d'un bras de fer avec le Sénat à majorité de droite, notamment sur l'engagement pris par M. Macron de baisser de 30% le nombre de parlementaires.

"Je souhaite que la réforme constitutionnelle aboutisse", a martelé M. Macron qui a souhaité que cette réforme revienne au Parlement "à l'été".

"J'ai été attentif aux arguments en particulier soulignés par le président du Sénat", a-t-il poursuivi, affirmant ne pas vouloir "alimenter le sentiment qu'il y a une distance avec le terrain".

Dans cette perspective, M. Macron s'est dit prêt à revoir sa promesse de réduction du nombre de parlementaires: "si c'est pas exactement 30% mais que c'est 25%, je n'en ferai pas un point de blocage", a-t-il indiqué.

La dose de proportionnelle comme la réduction du nombre de parlementaires ne font pas partie du volet constitutionnel mais du projet de loi organique de la réforme des institutions.

Dans la même thématique

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le