Macron reçu par Merkel courant mars

Macron reçu par Merkel courant mars

Emmanuel Macron sera reçu "dans le courant du mois de mars" par la chancelière allemande Angela Merkel, a-t-on appris samedi...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Emmanuel Macron sera reçu "dans le courant du mois de mars" par la chancelière allemande Angela Merkel, a-t-on appris samedi auprès de l'entourage du candidat à l'élection présidentielle.

Le fondateur du mouvement En Marche! sera reçu "dans le courant du mois de mars à la Chancellerie" par Mme Merkel, selon l'entourage de l'ex-ministre, ajoutant que la date exacte n'était pas encore fixée.

M. Macron s'était déjà rendu à Berlin le 10 janvier mais n'avait pu y rencontrer Mme Merkel. Le candidat, donné en deuxième position des intentions de vote par de récents sondages, multiplie les déplacements à l'étranger ces derniers mois (New York, Algérie, Londres, Bruxelles, Tunisie...) pour forger sa stature d'homme d'Etat et rencontrer d'éventuels donateurs.

Mme Merkel avait reçu fin janvier François Fillon, candidat de la droite, à la veille des premières révélations du Canard Enchaîné sur les emplois présumés fictifs de sa femme, Penelope.

En 2012, Mme Merkel n'avait pas rencontré François Hollande, candidat socialiste et avait apporté son soutien à Nicolas Sarkozy, candidat d'un "parti ami" de la CDU. En 2007, elle s'était entretenue avec Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal.

Dans la même thématique

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le