Macron salue Johnny Hallyday, l’un “des héros français”

Macron salue Johnny Hallyday, l’un “des héros français”

Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi à 74 ans, "fait partie des héros français", a estimé mercredi le...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi à 74 ans, "fait partie des héros français", a estimé mercredi le président Emmanuel Macron à Alger, où il est en visite officielle.

"C'est extrêmement douloureux pour beaucoup de nos concitoyens car ce n'était pas seulement une star mais quelqu'un qui était devenu familier. C'est un artiste populaire au bon sens du terme", a déclaré le chef de l'Etat français à la presse, à l'issue d'une marche dans une rue du centre d'Alger, au contact des habitants.

"Nous avions forgé au plus profond de nous-même l'idée qu'il était invincible. Il fait partie de ces hommes qui auraient pu mourir 100 fois (...) mais il n'est jamais tombé", a poursuivi M. Macron, "il fait partie de ces héros français, j'ai souvent dit qu'il fallait des héros pour qu'un pays soit grand".

Le président Emmanuel Macron avait déjà réagi depuis la France au décès de Johnny Hallyday, surnommé "l'idole des jeunes" en France et l'"Elvis français" par la presse internationale.

"On a tous en nous quelque chose de Johnny Hallyday", avait-il écrit, en référence au titre d'une de ses chansons.

L'Elysée avait précisé que le président et son épouse Brigitte se rendraient aux obsèques de la star, dont la date n'est pas encore connue.

"Un hommage lui sera rendu, mais il faudra voir avec la famille", a indiqué M. Macron à Alger, précisant avoir "été à tous ses derniers concerts". "Ma chanson préférée, c'est L'Envie", a-t-il confié.

"Beaucoup de gens s'identifiaient à lui et beaucoup de sentent plus seuls aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Au cours d'une carrière d'une longévité exceptionnelle, entamée en 1960 et qui a traversé les époques, Johnny Halliday, véritable monument national, a vendu plus de 100 millions de disques.

L'ensemble de la classe politique française a rendu un hommage appuyé à celui qui était parfois considéré comme le "rocker national" en France.

Johnny Hallyday avait été hospitalisé il y a un mois pour détresse respiratoire. Il avait annoncé début mars être atteint d'un cancer des poumons dont il savait déjà qu'il était métastasé.

Dans la même thématique

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le

Paris: weekly session of questions to the government at the Senate
3min

Politique

RIP sur l’immigration : pour Bruno Retailleau, le Conseil constitutionnel « outrepasse son rôle »

Les Républicains s’en prennent une nouvelle fois au Conseil constitutionnel après avoir vu leur proposition de référendum d’initiative partagée (RIP) sur l’immigration invalidée par les Sages. « Un nouveau tournant » pour le patron de la droite sénatoriale qui avait déjà eu des mots assez durs à l’égard de la plus haute juridiction lors de la large censure de la loi immigration.

Le