Macron souhaite augmenter le quotient familial, en baisse depuis 2012

Macron souhaite augmenter le quotient familial, en baisse depuis 2012

Emmanuel Macron, candidat d'En Marche! à l'élection présidentielle, veut augmenter le quotient familial, qui a subi deux baisses...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Emmanuel Macron, candidat d'En Marche! à l'élection présidentielle, veut augmenter le quotient familial, qui a subi deux baisses lors du quinquennat de François Hollande.

Si l'audit des comptes publics que promet d'engager l'ancien ministre s'il est élu montre qu'il y a une marge de manoeuvre, celle-ci "sera mise sur la politique familiale et en particulier le quotient", a-t-il annoncé dimanche sur Radio J.

Veut-il rétablir le quotient familial tel qu'il était avant les deux baisses engagées depuis 2012? "Si les finances publiques le permettent ce sera mon souhait (...) Je souhaite aller dans ce sens", répond M. Macron.

"Je ne fais pas de chèque en blanc parce que dans ma trajectoire, je ne le fais pas. Mais je veux aller dans cette direction. Et j’annoncerai cela mi juillet", précise-t-il.

"Je n’appellerais pas cela un cadeau. J’appellerais cela un accompagnement", poursuit le candidat. "La force de la France c’est sa vitalité démographique", a-t-il dit.

"C’est un élément de justice d’accompagner les familles. Et raboter à la fois les allocations et le quotient a été un problème", affirme M. Macron.

Le quotient familial a connu deux baisses depuis 2012 qui l'ont ramené de 2.300 à 1.500 euros par demi-part.

La fécondité a diminué à 1,93 enfant par femme en 2016 contre 1,96 en 2015, et les naissances ont baissé de 14.000 à 785.000 bébés, avait en janvier l'Insee.

La France est demeurée le pays le plus fécond de l'Union européenne, juste devant l'Irlande en 2015 (derniers chiffres disponibles pour le reste de l'UE), selon l'Insee.

Dans la même thématique

Macron souhaite augmenter le quotient familial, en baisse depuis 2012
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le