Macron sur les retraites: “rien de nouveau” pour Martinez

Macron sur les retraites: “rien de nouveau” pour Martinez

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez ne "voit rien de nouveau" dans les déclarations du président Emmanuel Macron...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez ne "voit rien de nouveau" dans les déclarations du président Emmanuel Macron sur les retraites lors de ses vœux mardi et "demande toujours d'arrêter le projet" de réforme des retraites, dans une interview mercredi sur RMC-BFM TV.

"On a un président de la République enfermé dans sa bulle qui considère que tout va bien dans le pays", a réagi Philippe Martinez. "C'est de l'autosatisfaction".

"Dès lundi, on appelle à faire des assemblées générales et à rediscuter de la mobilisation", annonce le leader de la CGT. "Il faut que le signal d'alarme soit plus fort".

Philippe Martinez s'est dit "d'accord pour parler de la pénibilité", mais a observé que "si vous reculez l'âge de la retraite, même ceux qui effectuent des travaux pénibles vont partir plus tard".

Le secrétaire général de la CGT a réaffirmé qu'il "n'a pas eu d'invitation" au prochain rendez-vous avec le gouvernement le 7 janvier pour discuter de la réforme mais n'a pas exclu de s'y rendre: "on les a toutes faites", assure-t-il à propos des rencontres de concertation sur la réforme des retraites.

Emmanuel Macron a réaffirmé lors de ses vœux aux Français sa détermination à "mener à bien la réforme des retraites", tout en pressant le gouvernement de "trouver un compromis rapide", alors que la grève entre mercredi dans son 28e jour.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le