Macron veut allouer 3% du PIB à la recherche et au développement

Macron veut allouer 3% du PIB à la recherche et au développement

Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle, annonce vouloir consacrer 3% du PIB à la recherche et au développement...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle, annonce vouloir consacrer 3% du PIB à la recherche et au développement dans le cadre d'une "stratégie quinquennale", dans un entretien avec cinq scientifiques français publié dans Sciences et Avenir à paraître jeudi.

Interrogé par le médecin, généticien et ancien président de l'université Paris-Descartes, Axel Kahn, selon qui "l'objectif des pays les plus développés est d'atteindre 3% du PIB consacrés à la R&D", M. Macron estime qu'il ne faut "pas abandonner l'objectif de 3%".

D'après le scientifique, la France alloue actuellement un peu plus de 2% de son PIB à ce secteur, source d'innovations.

Soulignant que la R&D publique "souffre à la fois d'un manque de visibilité et de stabilité budgétaire", le candidat promet de mettre en place "une stratégie quinquennale" afin de remédier ces faiblesses.

"Il nous faut développer tout ce qui est intensif en R&D dans le numérique, la biotech, ce qui relève de l'environnement et de la transition énergétique", a-t-il précisé.

"L’Allemagne compte 2,5 fois plus d'entreprises de ce type: c'est un atout formidable que nous n'avons pas encore", a fait valoir l'ancien ministre de l’Économie.

Pour ce faire, M. Macron dit croire "beaucoup à la recherche partenariale" public-privé et souhaite "soutenir le développement d'entreprises de taille intermédiaire, entre PME et grands groupes, qui innovent et qui sont capables de tirer l'ensemble de la recherche."

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le