Maël de Calan : « Il faut débarrasser les Républicains du cynisme, de la mauvaise foi et instaurer une forme d’éthique »

Maël de Calan : « Il faut débarrasser les Républicains du cynisme, de la mauvaise foi et instaurer une forme d’éthique »

Maël de Calan, candidat à la présidence des Républicains, était l’invité de Territoires d’Infos vendredi matin sur Public Sénat et les Indés Radio, en partenariat avec la PQR. « La droite ouverte », qu’il entend défendre, « n’était pas représentée dans cette élection (pour la présidence de LR), alors on a décidé de s’y coller » explique Maël de Calan, […]
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Maël de Calan, candidat à la présidence des Républicains, était l’invité de Territoires d’Infos vendredi matin sur Public Sénat et les Indés Radio, en partenariat avec la PQR.

« La droite ouverte », qu’il entend défendre, « n’était pas représentée dans cette élection (pour la présidence de LR), alors on a décidé de s’y coller » explique Maël de Calan, 36 ans, qui avait été l’un des porte-paroles d’Alain Juppé à la primaire de la droite et du centre et avait planché sur son projet.

Il dénonce la ligne défendue par Laurent Wauquiez, candidat aussi à la tête des LR : « C’est la droite fermée ». Maël de Calan entend « débarrasser les Républicains du cynisme, de la mauvaise foi et instaurer une forme d’éthique ». Laurent Wauquiez peut-il perdre l’élection ? « Il peut la perdre, si on réussit à convaincre les adhérents des LR que la seule manière de gagner les prochains scrutins, c’est d’avoir une droite ouverte et non fermée ».

S’il est étiqueté comme juppéiste, il explique représenter « un collectif qui dépasse très largement les chapelles de la primaire ». Il pense que « le juppéisme aura beaucoup d’héritiers, c’est une pensée féconde ». Alain Juppé « a le souci que ses idées soient incarnées dans la nouvelle génération », il « a l’ambition de créer une sorte de pépinière qui porte ses idées à droite », « j’en fais partie, Xavier Bonnefont, le maire d’Angoulême en fait partie » explique Maël de Calan.

Dans la même thématique

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
9min

Politique

Ecologie : un séminaire du gouvernement pour « montrer que l’engagement n’a pas diminué »… à dix jours des européennes

Le premier ministre Gabriel Attal a rassemblé ses ministres pour « faire le bilan » de l’action de l’exécutif en matière d’environnement, avant des annonces attendues en juin sur le plan d’adaptation au réchauffement. De quoi faire une piqûre de rappel aux électeurs macronistes déçus, juste avant les européennes. Matignon plaide le « hasard de calendrier ».

Le

Maël de Calan : « Il faut débarrasser les Républicains du cynisme, de la mauvaise foi et instaurer une forme d’éthique »
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le