“Marchands de bonheur” et thérapies alternatives: la santé, cheval de Troie des sectes

“Marchands de bonheur” et thérapies alternatives: la santé, cheval de Troie des sectes

Ils sont la principale porte d'entrée dans les dérives sectaires, peuvent toucher absolument tout le monde, et génèrent énormément d'argent: les...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Ils sont la principale porte d'entrée dans les dérives sectaires, peuvent toucher absolument tout le monde, et génèrent énormément d'argent: les nouveaux marchands de bonheur et autres thérapies alternatives fleurissent en France, jouant sur les peurs de la mort et la recherche d'une vie meilleure.

"Quand on évoque les sectes, on pense tout de suite à la Scientologie", explique Philippe Guichard, à la tête de l'Office centrale pour la répression des violences aux personnes. Or, "s'il nous est arrivé d'avoir des dossiers en rapport avec ces structures, ce n'est pas ce qui nous occupe le plus en ce moment. On s'occupe davantage d'organisations moins importantes en nombre en rapport avec le bien-être et le développement personnel", ajoute-t-il.

De plus petites organisations, mais des chiffres qui interpellent: selon le dernier rapport publié de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), on estime à environ 3.000 le nombre de médecins "en lien avec la mouvance sectaire", sur les quelque 220.000 exerçant en France.

La mission dénombre aussi "1.800 structures d'enseignement ou de formation +à risques+ dans le domaine de la santé, 4.000 +psychothérapeutes+ autoproclamés n'ont suivi aucune formation et ne sont inscrits sur aucun registre", près de 200 "bio-décodeurs", et plus de 800 kinésiologues.

Cette dernière spécialité, qui consiste à étudier la réaction musculaire au stress, est considérée par la mission comme un potentiel vecteur de dérives sectaires. Tout comme le reiki, venu du Japon, fondé sur l'énergie et l'imposition des mains sur des parties du corps.

L'avocat Daniel Picotin (D), pourfendeur des sectes, au TGI de Bordeaux, en avril 2012
L'avocat Daniel Picotin (D), pourfendeur des sectes, au TGI de Bordeaux, en avril 2012
AFP/Archives

"Depuis 25 ans", explique l'avocat Daniel Picotin, défenseur notamment des "reclus de Montflanquin", une famille passée sous la coupe d'un gourou pendant une décennie, acceptant humiliation, pertes financières importantes et théories farfelues, les dérives sectaires dans ces thérapies alternatives se sont "beaucoup développées".

"Si vous ouvrez les Pages jaunes, il y aura des psychothérapeutes agréés, d'autres non agréés. Mais les gens ne font pas la différence, et ça ouvre la voie à des abus avec des dérives sectaires manifestes", ajoute cet ancien député.

Comme cette femme mise en examen mi-novembre pour escroquerie et abus de faiblesse dans le sud de la France. Sans aucun diplôme, elle se présentait comme psychoterapeute, raconte Le Parisien.

Ou ce coach conjugal féru de "bioénergie", qui, sous prétexte d'aider ses patientes, leur demandait entre autres, de se déshabiller. Il a été condamné pour viol en octobre en région parisienne.

En 2017, en Gironde, c'est un "magnétiseur", ex directeur d'un club libertin, qui était condamné pour avoir mis sous emprise trois femmes, dont l'une atteinte d'un cancer. Il leur avait notamment ordonné d'arrêter leurs traitements et de les remplacer par des gélules, et avait abusé d'elles.

L'Ordre des médecins a pris conscience des dangers, et conçu un guide, avec la Miviludes, à l'attention des praticiens. Car, explique-t-il, "certains types de malades, comme les malades du cancer ou les malades chroniques, constituent des cibles de choix pour les mouvements sectaires. Le désarroi de parents d’enfants autistes, hyperactifs ou confrontés à des retards ou à des inadaptations au milieu scolaire est aussi un bon +terrain+ pour certaines organisations".

Dans la même thématique

Des agriculteurs bloquent le peage de l’autoroute A43 a Saint-Quentin Fallavier en direction de Lyon et Grenoble – Farmers block the toll of the A43 motorway in Saint-Quentin Fallavier towards Lyon and Grenoble
4min

Politique

Sondage : 91% des Français soutiennent le mouvement des agriculteurs

Selon un sondage Odoxa – Backbone Consulting pour le Figaro, les personnes interrogées soutiennent très largement la mobilisation des agriculteurs. Pire encore, le soutien au mouvement n’a jamais été aussi haut avec 91% des Français (en hausse de 2 points) déclarant approuver le mouvement lancé il y a près de 3 mois.

Le

“Marchands de bonheur” et thérapies alternatives: la santé, cheval de Troie des sectes
3min

Politique

Passe d’armes entre le Premier Ministre et le RN sur l’agriculture : « Le Rassemblement National dit tout et son contraire » tacle Gabriel Attal

Au cours de sa conférence de presse et quelques heures après avoir proposé un débat à Marine le Pen sur l’agriculture dans le journal Le Figaro, le Premier Ministre est revenu sur la passe d'armes qui l'oppose à la présidente du groupe RN à l’Assemblée. Critiquant les « changements de pied incessants » du RN, le Premier Ministre a taclé l'ex-finaliste à l’élection présidentielle, l'accusant de ne pas être « très à l'aise sur ces questions » et d'avoir « peur que cela se voit ».

Le

“Marchands de bonheur” et thérapies alternatives: la santé, cheval de Troie des sectes
4min

Politique

Européennes : « Arrêtons cette campagne unique contre le RN », enjoint Arnaud Robinet (Horizons)

Invité de Public Sénat, le maire de Reims Arnaud Robinet, s’agace de l’absence de liste et de programme du côté de la majorité, à moins de quatre mois des élections européennes. Il reproche à l’exécutif de se focaliser sur la lutte contre le Rassemblement national, au détriment du débat d’idées, ce qui « n'est plus audible pour nos concitoyens ».

Le

Paris: Eric Ciotti Salon de l Agriculture 2023
12min

Politique

Européennes : pourquoi les LR ne soutiennent par Ursula Von der Leyen, pourtant issue du même groupe politique ?

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR pour les européennes, a annoncé que les LR « ne soutiendront pas » Ursula von der Leyen, candidate à sa réélection à la présidence de la Commission européenne. Si elle vient comme eux de la droite européenne, les LR lui reprochent son bilan sur les questions agricoles et écologiques. Reste que les eurodéputés LR ont aussi soutenu certaines de ses propositions. Le RN pointe la situation.

Le