« Marine Le Pen c’est la mère Noël » selon Patriat

« Marine Le Pen c’est la mère Noël » selon Patriat

Invités de Présidentielle 360, le sénateur François Patriat, soutien d’Emmanuel Macron, et Jean-Lin Lacapelle, vice-président du groupe FN au conseil régional d’Ile-de-France, ont eu de vifs échanges pour défendre leurs candidats, qui s’affronteront le 7 mai prochain lors du second tour de la présidentielle.
Public Sénat

Par Alice Bardo

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

« C’est quoi son projet ? ». Par cette question, Jean-Lin Lacapelle interrompt François Patriat, qui n’apprécie guère qu’on mette en doute le programme de son candidat. Le sénateur PS et soutien d’Emmanuel Macron s’en prend alors à celui de Marine Le Pen, qu’il estime être « une mère Noel » au vu des dépenses qu’elle propose : « J’ai lu le programme de Mme Le Pen : 184 milliards de dépenses, 15 milliards de recettes (…) Les Français vont être écrasés d’impôts avec vous ».

« Les clichés, les immigrés, la sécurité, l’Europe… C’est toujours pareil, vous nous sortez toujours vos contre-vérités », poursuit-il. Pour défendre sa candidate, le vice-président du groupe FN au conseil régional d’Ile-de-France revient quelques minutes plus tard sur la polémique qui agite la toile depuis hier soir : « M. Macron hier soir se croyait déjà au soir du second tour (…) (Il) va diner avec ses grands copains de fête à La Rotonde parce le Fouquet’s c’est fermé. » Et de conclure : « Il n’aime pas la France, il n’aime pas le peuple Français. »

"Macron n'aime pas la France", selon Lacapelle
00:54

Dans la même thématique

« Marine Le Pen c’est la mère Noël » selon Patriat
4min

Politique

Lettre d’Emmanuel Macron : « Je crois que les Français ne sont pas dupes et qu’ils savent que c’est un tour de passe-passe », juge Fabrice Leggeri (RN)

A quelques jours du premier tour des élections législatives, Fabrice Leggeri, porte-parole du RN a détaillé plusieurs éléments du programme du parti de Jordan Bardella. Ce dernier qualifie la lettre d’Emmanuel Macron de « tour de passe-passe » et envisage la démission d’Emmanuel Macron si les élections ne permettent pas de dégager une majorité absolue.

Le

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention toute particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le