Marine Le Pen commandera un 2e porte-avions si elle est présidente

Marine Le Pen commandera un 2e porte-avions si elle est présidente

Marine Le Pen a annoncé mercredi qu'elle commanderait un deuxième porte-avions si elle était élue présidente, et plaidé pour une...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Marine Le Pen a annoncé mercredi qu'elle commanderait un deuxième porte-avions si elle était élue présidente, et plaidé pour une augmentation du budget de la Défense supérieure à celle demandée par le chef d'état-major des Armées (CERMA) Pierre de Villiers.

"La commande d'un second porte-avions (nécessité stratégique de premier ordre) sera l’un des premiers grands chantiers que je lancerai", explique sur son blog la présidente du Front national, candidate à l'élection présidentielle.

Plus généralement, Mme Le Pen propose une revalorisation immédiate du budget de la Défense, avec l'objectif de le porter à 3% du PIB en 2022.

Réagissant à la demande du général de Villiers de porter de 1,77% du PIB actuellement à 2% le budget de la Défense, Mme Le Pen propose d'aller plus loin.

"L’effort de défense doit donc être immédiatement porté à 2 % du PIB, puis sanctuarisé à ce niveau qui est un minimum acceptable", écrit-elle. "L’objectif doit être ensuite de porter cet effort à 3% du PIB en fin de quinquennat".

Au surlendemain de l'attentat au camion-bélier qui a fait 12 morts lundi soir à Berlin, Mme Le Pen fait aussi valoir que, "au-delà de cet effort budgétaire immédiat, c’est tout un modèle de défense qu’il faut revoir et repenser, y compris au niveau industriel".

Dans la même thématique

Centrale Nucleaire de Nogent sur Seine, France
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l'écologie ? 

Derrière le pouvoir d’achat, la sécurité, l’immigration ou encore l’international, l’écologie se retrouve reléguée parmi les sujets les moins mis en avant par les différents candidats aux législatives, ce qui n’empêche pas des divergences très profondes entre les trois principales coalitions en campagne 

Le

Paris : Gabriel Attal conference de presse
4min

Politique

« Pas de hausse d’impôts quoi qu’il arrive », promet Attal : « Démagogie pure » répond la commission des finances du Sénat

Lors d’une conférence de presse, Gabriel Attal a fustigé a renvoyé dos à dos les programmes économiques du RN et du Nouveau Front Populaire, comme étant irréalistes tout en prenant l’engagement « d’inscrire dans la loi une règle d’or budgétaire, pas d’augmentation des impôts quoi qu’il arrive ». « Une impasse » pour les sénateurs de la commission des finances.

Le