Marine Le Pen: ni Aliot, ni Maréchal-Le Pen, ne seront ses ministres

Marine Le Pen: ni Aliot, ni Maréchal-Le Pen, ne seront ses ministres

Marine Le Pen, candidate Front national à la présidentielle, a affirmé mardi soir sur France 2 que ni Louis Aliot, son compagnon,...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Marine Le Pen, candidate Front national à la présidentielle, a affirmé mardi soir sur France 2 que ni Louis Aliot, son compagnon, ni Marion Maréchal-Le Pen, sa nièce, ne seraient ministres lors de son éventuel quinquennat, niant toute sanction à l'encontre de cette dernière.

Dans un entretien à Femme actuelle, Mme Le Pen avait argué de l'inexpérience supposée de la députée du Vaucluse, seule députée FN, pour exclure d'en faire une ministre. Était-ce un tacle ? "Pas du tout", a répondu la patronne du FN.

"La vraie question c'était de dire que les Français ont exprimé leur désaccord avec les liens familiaux qui peuvent exister en politique. J'ai entendu ce qu'ils ont dit, et par conséquent pas plus que mon compagnon Louis Aliot ne sera ministre dans mon gouvernement, Marion ne pourrait l'être non plus", a poursuivi la patronne du FN.

"Je tiens à dire maintenant pour faire fi de ce montage ma considération" envers Marion Maréchal-Le Pen, une "jeune femme extrêmement talentueuse qui a rempli son mandat de député de manière remarquable. Je suis convaincue qu'elle sera brillamment réélue lors des prochaines législatives", a souligné l'eurodéputée.

Marion Maréchal-Le Pen avait réagi mardi à ces déclarations auprès du Figaro, déclarant : "Cela tombe bien, je n'avais rien demandé!"

Dans la même thématique

Marine Le Pen: ni Aliot, ni Maréchal-Le Pen, ne seront ses ministres
4min

Politique

Lettre d’Emmanuel Macron : « Je crois que les Français ne sont pas dupes et qu’ils savent que c’est un tour de passe-passe », juge Fabrice Leggeri (RN)

A quelques jours du premier tour des élections législatives, Fabrice Leggeri, porte-parole du RN a détaillé plusieurs éléments du programme du parti de Jordan Bardella. Ce dernier qualifie la lettre d’Emmanuel Macron de « tour de passe-passe » et envisage la démission d’Emmanuel Macron si les élections ne permettent pas de dégager une majorité absolue.

Le

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention toute particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le