Marine Le Pen reçue à l’ambassade d’Italie pour sa fête nationale

Marine Le Pen reçue à l’ambassade d’Italie pour sa fête nationale

Marine Le Pen, alliée du nouveau ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite), a affirmé...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Marine Le Pen, alliée du nouveau ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite), a affirmé mardi avoir été reçue lundi soir à l'ambassade d'Italie en France, qui organisait une réception pour sa fête nationale.

"J'étais reçue hier soir à l'ambassade d'Italie. Des discussions fructueuses avec Mme l'ambassadrice!", a écrit sur Twitter la présidente de Rassemblement national (ex FN), sans d'autres précisions.

Interrogée par l’AFP, l’ambassade d'Italie a précisé que Marine Le Pen avait été invitée "en tant que parlementaire" et membre de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblee nationale, ainsi que les autres élus de cette commission.

L'ambassadrice italienne Teresa Castaldo a été nommée à ce poste en janvier.

Marine Le Pen avait félicité vendredi la Ligue et son patron Matteo Salvini, parvenu à un accord pour un gouvernement d'union avec le Mouvement 5 étoiles (anti-système), y voyant "une victoire de la démocratie sur les intimidations" de Bruxelles.

Le gouvernement français était représenté à la réception de l'ambassade par la ministre française chargée des Affaires européennes Nathalie Loiseau, et la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel, a précisé sur son compte Twitter l'ambassade d'Italie.

"L'Italie remercie les ministres @NathalieLoiseau et @s_cluzel d'avoir participé à notre fête nationale", a écrit l'ambassade.

Le nouveau chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a défendu mardi devant le parlement la politique "populiste" qu'il entend désormais mener: lutte contre le "business" de l'immigration, relance de la croissance et ouverture avec la Russie.

Dans la même thématique

Le President de la republique visite le salon international de l’agriculture
5min

Politique

Salon de l’agriculture : le grand débat, « un échec historique pour la communication de l’Élysée »

Face au tollé provoqué par l’invitation des Soulèvements de la Terre à un grand débat avec les acteurs du monde agricole, l’exécutif rétropédale et plaide une « erreur ». La FNSEA, rejointe par d’autres organisations conviées, refuse une telle rencontre. À la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le « coup politique » tenté par Emmanuel Macron semble avoir du plomb de l’aile.

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
9min

Politique

Le Salon de l’agriculture, du « Casse-toi, pauv' con » à l’œuf jeté sur Macron, une terre fertile en prises de bec

Temps fort de la vie politique, le Salon international de l’agriculture est aussi un terrain favorable aux accrochages, avec des élus et responsables politiques à portée d’engueulade. Le tout sous l’objectif des caméras. Dans un contexte de remobilisation du monde agricole, la 60e édition du « SIA » s’annonce sous haute tension. Retour sur les incidents et autres bousculades qui ont marqué ses allés ces dernières années.

Le

Marine Le Pen reçue à l’ambassade d’Italie pour sa fête nationale
4min

Politique

Salon de l’agriculture : « Il y a un niveau de tension supérieur à celui qu’il y avait au moment des blocages », prévient Arnaud Rousseau

Invité de l’émission Extra Local, le patron de la FNSEA confirme qu’il ne participera pas au grand débat souhaité par l’Élysée en ouverture du Salon de l’agriculture. Point de blocage : l’invitation des Soulèvements de la Terre à la table des discussions. Pour Arnaud Rousseau, « ce n’est pas la manière de sortir de cette crise de manière constructive ».

Le