Marseille: la garde à vue de la présidente du département levée

Marseille: la garde à vue de la présidente du département levée

La garde à vue de la présidente LR du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, a été levée dans la soirée de...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La garde à vue de la présidente LR du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, a été levée dans la soirée de jeudi, après plusieurs heures d'audition dans une enquête sur l'attribution de marchés de l'eau à Marseille, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Le président de la Société des Eaux de Marseille (SEM), Loïc Fauchon, entendu lui aussi jeudi sous le régime de la garde à vue, a également été libéré dans la soirée, a précisé une source proche de l'enquête.

Le maire de Marseille (LR) et président de la métropole Marseille Provence, Jean-Claude Gaudin avait été entendu dans l'après-midi, sous le régime de l'audition libre.

Le siège de Veolia, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), avait été perquisitionné fin avril dans le cadre de cette enquête ouverte, notamment pour favoritisme et prise illégale d'intérêt en janvier 2015, par le parquet national financier (PNF) concernant l'attribution, en 2013, de marchés de l'eau à Marseille.

La Société des eaux de Marseille (SEM, filiale à 100% de Veolia) s'était vu attribuer en octobre 2013 et pour une durée de quinze ans par Marseille Provence Métropole (MPM) le marché de l'eau dans 17 des 18 communes de la collectivité territoriale (un million d'habitants) et deux des trois marchés de l'assainissement. Ces quatre marchés représentent un montant total de 3,2 milliards d'euros.

La chambre régionale des comptes avait émis en 2014 de vives critiques sur l'attribution de ces contrats.

En novembre 2015, le bureau et le domicile de la présidente du conseil départemental, le siège de la SEM et le bureau du directeur général des services de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole avaient été perquisitionnés.

Martine Vassal avait rejeté ces soupçons de prise illégale d'intérêts: "Ce sont les services de Marseille Provence Métropole qui ont mené l'analyse et nous avons suivi leurs préconisations", avait-elle déclaré en 2014 lors de la publication des avis de la chambre régionale des comptes.

Dans la même thématique

Marseille: la garde à vue de la présidente du département levée
4min

Politique

Nouveau Front populaire : députés et sénateurs réunis pour une démonstration de force

Les près de 130 parlementaires PS avaient rendez-vous au Sénat pour une réunion « opérationnelle », explique le président des sénateurs socialistes Patrick Kanner. Une rencontre qui permet aussi d’afficher le poids du parti au Parlement, à l’heure où les négociations patinent toujours pour Matignon, sur fond de désaccords avec La France insoumise.

Le

Strasbourg – Plenary Session of the European Parliament, Gallia – 17 Jul 2024
5min

Politique

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l’extrême-droite résiste

Les votes étaient scrutés. Mardi 16 juillet les députés ont élu les 14 vice-présidents du Parlement européen. Des postes hautement symboliques. Mais même si l’extrême droite est en progression au Parlement européen, le cordon sanitaire semble avoir tenu : « Les Patriotes pour l’Europe », le nouveau groupe dirigé par Jordan Bardella et « L’Europe des nations souveraines » où siège l’AFD, l’extrême droite allemande, font chou blanc. A noter tout de même, le groupe ECR de la Première ministre Italienne Giorgia Meloni obtient deux postes.

Le

Gabriel ATTAL, French Minister of Education and Youth, was at the Gilbert DRU middle school in Lyon
10min

Politique

Derrière « le pacte d’action » que veut construire Gabriel Attal, un appel du pied de la macronie aux LR

Le Premier ministre souhaite ouvrir des discussions avec les groupes politiques « autour de projets et d'actions au service des Françaises et des Français ». Si à ce stade, un élargissement du courant présidentiel vers la gauche semble difficilement envisageable, la droite, en revanche, tenterait de négocier auprès des macronistes certains postes clés à l’Assemblée nationale.

Le