Martinez (CGT) appelle les syndicats à lutter contre les replis nationalistes

Martinez (CGT) appelle les syndicats à lutter contre les replis nationalistes

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a appelé dimanche les syndicats européens et internationaux à "lutter" contre...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a appelé dimanche les syndicats européens et internationaux à "lutter" contre les replis nationalistes, considérant qu'ils "ne vont pas toujours dans le bons sens".

"Nous avons intérêt à lutter, en tant que syndicalisme, contre tout repli nationaliste", a-t-il déclaré à Dijon, lors d'une conférence syndicale internationale, organisée par sa confédération à la veille de son congrès qui doit s'achever vendredi.

"Or, a-t-il ajouté, dans le syndicalisme international, européen, il y a une dérive (consistant) à se dire +Chez nous, c'est pas si mal que ça, on verra à s'occuper des autres plus tard+".

"Avec le phénomène de migration, de migrants, qui existe aujourd'hui en Europe, je trouve que le syndicalisme ne va pas toujours dans le bon sens", a critiqué le leader syndical, devant un parterre de responsables syndicaux venus du monde entier.

"Il n'y aura pas de syndicalisme (...) si autour de nous, il y a des reculs sociaux importants, il y a de plus en plus d'exploitation. On ne maintient pas de forteresse au milieu du désert", a encore lancé le dirigeant, qui doit être reconduit à la tête de la CGT vendredi.

Il a invité les syndicats internationaux à plus de "solidarité" et de "vigilance". C'est une "critique" adressée aux fédérations européennes et internationales, qui "banalisent" et "oublient de sonner le tocsin quand un ou une camarade, quel que soit le pays où il est ou milite, est frappé sur sa liberté d'agir syndicalement".

En outre, Philippe Martinez a relevé que "l'avenir du syndicalisme international passera par un syndicalisme et des relations syndicales indépendantes de calendriers d'entreprises et d'Etat".

"Nos relations sont beaucoup trop organisées selon le rythme des Etats -- à travers des G7, G20 ou des lois -- ou à travers un calendrier d'entreprises", a-t-il encore relevé, invitant les syndicats à avoir "leur propre agenda revendicatif et de luttes"

Dans la même thématique

Des agriculteurs bloquent le peage de l’autoroute A43 a Saint-Quentin Fallavier en direction de Lyon et Grenoble – Farmers block the toll of the A43 motorway in Saint-Quentin Fallavier towards Lyon and Grenoble
4min

Politique

Sondage : 91% des Français soutiennent le mouvement des agriculteurs

Selon un sondage Odoxa – Backbone Consulting pour le Figaro, les personnes interrogées soutiennent très largement la mobilisation des agriculteurs. Pire encore, le soutien au mouvement n’a jamais été aussi haut avec 91% des Français (en hausse de 2 points) déclarant approuver le mouvement lancé il y a près de 3 mois.

Le

Martinez (CGT) appelle les syndicats à lutter contre les replis nationalistes
3min

Politique

Passe d’armes entre le Premier Ministre et le RN sur l’agriculture : « Le Rassemblement National dit tout et son contraire » tacle Gabriel Attal

Au cours de sa conférence de presse et quelques heures après avoir proposé un débat à Marine le Pen sur l’agriculture dans le journal Le Figaro, le Premier Ministre est revenu sur la passe d'armes qui l'oppose à la présidente du groupe RN à l’Assemblée. Critiquant les « changements de pied incessants » du RN, le Premier Ministre a taclé l'ex-finaliste à l’élection présidentielle, l'accusant de ne pas être « très à l'aise sur ces questions » et d'avoir « peur que cela se voit ».

Le

Martinez (CGT) appelle les syndicats à lutter contre les replis nationalistes
4min

Politique

Européennes : « Arrêtons cette campagne unique contre le RN », enjoint Arnaud Robinet (Horizons)

Invité de Public Sénat, le maire de Reims Arnaud Robinet, s’agace de l’absence de liste et de programme du côté de la majorité, à moins de quatre mois des élections européennes. Il reproche à l’exécutif de se focaliser sur la lutte contre le Rassemblement national, au détriment du débat d’idées, ce qui « n'est plus audible pour nos concitoyens ».

Le

Paris: Eric Ciotti Salon de l Agriculture 2023
12min

Politique

Européennes : pourquoi les LR ne soutiennent par Ursula Von der Leyen, pourtant issue du même groupe politique ?

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR pour les européennes, a annoncé que les LR « ne soutiendront pas » Ursula von der Leyen, candidate à sa réélection à la présidence de la Commission européenne. Si elle vient comme eux de la droite européenne, les LR lui reprochent son bilan sur les questions agricoles et écologiques. Reste que les eurodéputés LR ont aussi soutenu certaines de ses propositions. Le RN pointe la situation.

Le