Mayotte: erreur de comptage, la candidate PS finalement élue au détriment d’un LR

Mayotte: erreur de comptage, la candidate PS finalement élue au détriment d’un LR

La commission de recensement des votes de Mayotte a modifié lundi les résultats législatifs de la 1e circonscription de l'île...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La commission de recensement des votes de Mayotte a modifié lundi les résultats législatifs de la 1e circonscription de l'île après une erreur de comptage, proclamant la victoire de la candidate PS Ramlati Ali, au détriment du LR Elad Chakrina, a annoncé la préfecture.

Ramlati Ali devient la première femme députée mahoraise. Cette cheffe du pôle médecine, psychiatrie et rééducation au CHM et ancien maire de Pamandzi, totalise au final 7.992 voix (50,17%), contre 7.938 voix pour son adversaire. Dimanche soir, les résultats donnaient ce dernier élu avec seulement 12 voix d'avance.

Dans un communiqué, la préfecture note simplement que la commission de recensement, qui s'est réunie lundi, "a proclamé, à 14H05, les résultats suivants pour le second tour des élections législatives à Mayotte : Mme Ali Ramlati 7.992, M. Chakrina Elad 7.938".

"Les résultats définitifs des scrutins sont proclamés au regard des procès verbaux des bureaux de vote, par les commissions de recensement des votes, composés de magistrats, d'un conseiller départemental et du directeur de la Préfecture en charge des élections", ajoute la préfecture, qui précise que la commission "centralise les résultats, vérifie les opérations de dépouillement, puis totalise et proclame publiquement les résultats après vérification des procès-verbaux".

Dimanche soir, Elad Chakrina, avocat à Mayotte et dans le Val d'Oise, avait été annoncé élu avec 50,04% des voix exprimées.

Dans la seconde circonscription, c'est l’avocat Mansour Kamardine, député de 2002 à 2007 et ancien maire, qui a distancé de loin le candidat du Mouvement départementaliste de Mayotte (centre) Ibrahim Boinahéry, ancien maire de Tsingoni (ouest de l'île), avec 64,61% des voix.

Les deux députés PS sortants, Boinali Saïd et Ibrahim Aboubacar, avaient été éliminés dès le 1er tour.

Dans la même thématique

Paris: Illustrations Assemblee nationale
6min

Politique

Faire une trêve politique pendant les JO : « C’est le cache-sexe du blocage politique de l’Assemblée » 

Gérard Larcher a demandé une « trêve politique » pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Alors qu’aucun groupe politique ne dispose de majorité absolue à l’Assemblée nationale et que le président de la République n’a toujours pas nommé de Premier ministre, l’idée ne fait pas l’unanimité chez les présidents de groupes du Sénat, même si une trêve de fait risque bien de s’imposer.

Le

Defile militaire du 14 juillet – 14 TH July military parade during French national day
5min

Politique

Ministres démissionnaires et députés : la séparation des pouvoirs va-t-elle être malmenée ?

La démission du gouvernement Attal va être acceptée par le chef de l’Etat sûrement demain, juste avant l’ouverture de la XVIIe législature jeudi, à l’Assemblée nationale où siégeront des membres du gouvernement élus ou réélus députés. Mais alors que la gauche peine à s’accorder pour proposer le nom d’un candidat à Matignon, le gouvernement démissionnaire est parti pour durer quelques semaines, au risque de mordre sur le principe de la séparation des pouvoirs.

Le

Paris: Melenchon, Chikirou and Bompard arriving at the National Assembly
2min

Politique

La France Insoumise «  suspend » les négociations du NFP pour Matignon, accusant le PS de « blocage »

Dans un communiqué de ce lundi après-midi, la France Insoumise annonce se retirer des négociations. La gauche ne parvient pas à s’accorder sur le nom d’un candidat du Nouveau Front Populaire à envoyer à Matignon. Les Insoumis se refusent à une reprise des discussions tant qu’une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée n’a pas été décidée. Très critique envers le Parti Socialiste, le communiqué l’accuse de « mettre un veto à toute candidature issue du Nouveau Front Populaire, dans le seul but d’imposer la sienne ».

Le