Mayotte: “un cri de colère légitime”, selon Marine Le Pen

Mayotte: “un cri de colère légitime”, selon Marine Le Pen

Les manifestants à Mayotte qui défilent contre l'insécurité expriment "un cri de colère légitime", a estimé mardi la présidente...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Les manifestants à Mayotte qui défilent contre l'insécurité expriment "un cri de colère légitime", a estimé mardi la présidente du Front national, Marine Le Pen.

"Plusieurs milliers de Mahorais manifestent aujourd'hui à Mayotte pour dénoncer l'impuissance du gouvernement, l'indifférence de l'Etat face à la submersion migratoire et l'insécurité endémique. Cette manifestation est l'expression d'un cri de colère légitime", écrit Mme Le Pen dans un communiqué.

La dirigeante frontiste dénonce "une véritable politique d'abandon et de mépris du gouvernement d'Emmanuel Macron qui n'a su ni voulu prendre la mesure de la gravité de la situation".

Elle condamne "l'indigence" des propositions de la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin, qui a attendu "des semaines avant de daigner se déplacer dans ce département français en proie au chaos".

Marine Le Pen fustige aussi le "mépris" d'Emmanuel Macron "qui n'a pas eu un mot de soutien pour nos compatriotes mahorais livrés à l'anarchie et à l'ultraviolence"

La présidente du FN réclame notamment "la maîtrise absolue des frontières", "la reconduction automatique des clandestins aux frontières, un moratoire sur la délivrance des visas accordés aux ressortissants des Comores (...), l'augmentation des places de prison et la fin du droit du sol".

Mayotte était sous tension mardi, avec une grande manifestation à Mamoudzou contre l'insécurité et l'immigration irrégulière, au lendemain des premières annonces du gouvernement qui tente de désamorcer la crise en proposant notamment un statut extraterritorial pour la maternité de l'île, ainsi que des renforts des forces de l'ordre.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le