Mélenchon: Garrido concentre “la hargne” de “la caste” médiatique

Mélenchon: Garrido concentre “la hargne” de “la caste” médiatique

Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, estime que Raquel Garrido, porte-parole de sa formation, qui devient...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, estime que Raquel Garrido, porte-parole de sa formation, qui devient chroniqueuse sur C8, "concentre la hargne de la caste" médiatique alors qu'elle n'est "pas mandatée" et "libre".

"L'arrivée de Raquel Garrido sur C8 a polarisé la hargne de la caste", assure le député des Bouches-du-Rhône dans une très longue note de blog consacrée au "stupéfiant délire" de "la scène médiatique" sur les "Insoumis".

D'abord "parce que c'est une femme", juge M. Mélenchon, ensuite parce qu'elle a "du talent", est "cultivée", "parle quatre langues" et a "une longue expérience de l'engagement intellectuel". "Elle sait ordonner et exprimer un point de vue sans jargonner et être pédante", ajoute-t-il, précisant qu'"elle n'est pas mandatée, ni par moi ni par personne".

Il critique le fait que "la médiacratie" n'avait "rien à redire quand (Daniel) Cohn-Bendit nous agonisait de postillons sur Europe 1 ou que Roselyne Bachelot officiait ici et là". Défendant Mme Garrido, qui a été accréditée jeudi à Matignon et a posé une question à Edouard Philippe lors de la conférence de presse de présentation des ordonnances réformant le code du travail, le député a évoqué "une chroniqueuse brillante et percutante".

Quant au choix de cette militante, très décrié, de travailler pour une chaîne appartenant à Vincent Bolloré, il a suggéré à des journalistes "pédants" d'"aller voir tous ceux qui travaillent pour un capitaliste et leur demander de renoncer à leur poste !"

"Toute personne qui va au travail fait un grand compromis avec le capital puisqu'elle lui cède gratuitement une part de la plus-value qu'elle crée", rappelle-t-il, persiflant : "un peu de marxisme aiderait certains à penser plus finement".

Mais, nuance le député, qui présente son mouvement La France insoumise comme victime d"une horde médiatique glapissante, écumante de haine", que "l'étau se soit desserré grâce à l'embauche d'une ou deux personnes proches de nous ne nous fait pas perdre de vue le tableau d'ensemble (...): tous les journalistes politiques sans exception ont un point de vue politique et c'est d'ailleurs pour ça qu'ils sont recrutés plutôt que d'autres".

Dans la même thématique

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le