Mélenchon: l’enquête sur ses comptes de campagne “ressemble à un coup monté”

Mélenchon: l’enquête sur ses comptes de campagne “ressemble à un coup monté”

Le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a estimé mercredi que l'enquête ouverte par le parquet de Paris sur le...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a estimé mercredi que l'enquête ouverte par le parquet de Paris sur le financement de sa campagne présidentielle de 2017 "ressembl(ait) à un coup monté".

"On a répondu à 2.000 questions" de la CNCCFP (Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques), a déclaré le député des Bouches-du-Rhône. "Que puis-je faire de plus?", s'est-il ensuite interrogé.

M. Mélenchon a jugé que l'enquête ouverte pour "vérifications" de ses comptes arrivait "à point nommé pour entacher (s)on honneur", avant d'assurer qu'il "ne tendra(it) pas la joue gauche".

Dans un communiqué publié mardi, le chef des députés insoumis avait déjà fait part de son incompréhension.

"Je ne comprends pas comment la Commission nationale des comptes de campagne a pu à la fois valider mes comptes et faire un signalement. Ni pourquoi elle ne m’en a jamais informé auparavant alors que cette démarche date du 18 mars dernier (...). Ni pourquoi elle l’a fait alors qu’elle a au contraire fait un communiqué pour défendre les rabais dont a bénéficié le candidat Macron", avait énuméré le député.

La CNCCFP a validé en février les comptes des onze candidats à la présidentielle, non sans retrancher un certain nombre de dépenses des prétendants à l'Élysée.

Dans la même thématique

Mélenchon: l’enquête sur ses comptes de campagne “ressemble à un coup monté”
3min

Politique

Passe d’armes entre le Premier Ministre et le RN sur l’agriculture : « Le Rassemblement National dit tout et son contraire » tacle Gabriel Attal

Au cours de sa conférence de presse et quelques heures après avoir proposé un débat à Marine le Pen sur l’agriculture dans le journal Le Figaro, le Premier Ministre est revenu sur la passe d'armes qui l'oppose à la présidente du groupe RN à l’Assemblée. Critiquant les « changements de pied incessants » du RN, le Premier Ministre a taclé l'ex-finaliste à l’élection présidentielle, l'accusant de ne pas être « très à l'aise sur ces questions » et d'avoir « peur que cela se voit ».

Le

Mélenchon: l’enquête sur ses comptes de campagne “ressemble à un coup monté”
4min

Politique

Européennes : « Arrêtons cette campagne unique contre le RN », enjoint Arnaud Robinet (Horizons)

Invité de Public Sénat, le maire de Reims Arnaud Robinet, s’agace de l’absence de liste et de programme du côté de la majorité, à moins de quatre mois des élections européennes. Il reproche à l’exécutif de se focaliser sur la lutte contre le Rassemblement national, au détriment du débat d’idées, ce qui « n'est plus audible pour nos concitoyens ».

Le

Paris: Eric Ciotti Salon de l Agriculture 2023
12min

Politique

Européennes : pourquoi les LR ne soutiennent par Ursula Von der Leyen, pourtant issue du même groupe politique ?

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR pour les européennes, a annoncé que les LR « ne soutiendront pas » Ursula von der Leyen, candidate à sa réélection à la présidence de la Commission européenne. Si elle vient comme eux de la droite européenne, les LR lui reprochent son bilan sur les questions agricoles et écologiques. Reste que les eurodéputés LR ont aussi soutenu certaines de ses propositions. Le RN pointe la situation.

Le