Mélenchon veut une école 100% gratuite dès la rentrée 2017

Mélenchon veut une école 100% gratuite dès la rentrée 2017

Gratuité totale de l'école, abrogation des réformes des rythmes et du collège, fin du financement public du privé, des dizaines...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Gratuité totale de l'école, abrogation des réformes des rythmes et du collège, fin du financement public du privé, des dizaines de milliers de recrutements: l'équipe de Jean-Luc Mélenchon a détaillé vendredi son programme éducation lors d'une conférence de presse.

"Nous voulons une rentrée 2017 100% gratuite", a déclaré Paul Vannier, porte-parole éducation du candidat de La France insoumise, ce qui passera par "une loi rectificative durant l'été". Seront concernés les manuels, les sorties scolaires, des fournitures sans marque, la cantine et le périscolaire, ce qui coûtera 5,2 milliards d'euros chaque année, avec "une montée en charge progressive".

La réforme du collège sera abrogée "dès cet été". Interrogé sur la faisabilité de cette mesure alors que la rentrée sera déjà préparée, M. Vannier a rétorqué que la réforme "n'a qu'un an" et "revenir au cadre antérieur ne sera pas si complexe". Les classes européennes, bilangues et les langues anciennes seraient relancées, mais le maintien ou non de la deuxième langue dès la 5e n'est pas tranché.

Il n'est pas prévu de modifier en profondeur les programmes scolaires mais de revenir à des programmes par année scolaire, au lieu de cycles de trois ans.

En primaire, la réforme des rythmes sera abrogée. Les élèves conserveront 4,5 jours de classe par semaine, mais reviendront à 26 heures (au lieu de 24 depuis 2008), dont 3h30 d'activités artistiques et sportives gratuites et obligatoires, assurées par des professeurs dédiés. Les professeurs des écoles auront, eux, 1h30 de temps "autogéré".

Sont prévus 60.0000 recrutements d'enseignants pour faire face à la hausse démographique et ne pas dépasser 20 élèves par classe en éducation prioritaire, 8.000 conseillers principaux d'éducation, 6.000 médecins, infirmiers et psychologues scolaires, un plan de recrutement d'urgence de surveillants, un plan de titularisation d'auxiliaires de vie scolaire...

Le traitement des enseignants sera augmenté de 7%.

L'allongement de la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans coûtera "2 milliards d'euros à la fin du quinquennat", a estimé M. Vannier.

Un soutien scolaire gratuit sera créé au collège, financé par la fin des exonérations fiscales pour le soutien privé.

Est aussi prévue la fin progressive des fonds publics pour l'enseignement privé sous contrat, dont l'Etat rémunère actuellement les enseignants. Cela se fera "dans la concertation" et les familles auront toujours "la liberté de choix", a assuré M. Vannier.

Dans la même thématique

Palais de Justice de Nice
7min

Politique

Législatives 2024 : les magistrats pourraient-ils s’opposer à un gouvernement dirigé par le RN ? 

A l’approche du premier tour des élections législatives, la question de la possibilité, pour les fonctionnaires, de désobéir au gouvernement devient de plus en plus pressante. Le syndicat de la magistrature a appelé à s’opposer à l’accession au pouvoir de l’extrême-droite. Une déclaration qui pose la question de savoir si les juges pourraient s’opposer à un gouvernement d’extrême-droite.

Le

Mélenchon veut une école 100% gratuite dès la rentrée 2017
5min

Politique

Conflit LR/Ciotti : la direction provisoire du parti s’apprête à saisir la justice

Si Éric Ciotti s’affiche désormais aux côtés de Jordan Bardella et Marine Le Pen, son exclusion des Républicains, votée par deux fois en Bureau politique, a été suspendue par la justice. Les cadres du parti souhaitent convoquer un troisième Bureau politique, mais le député sortant s’y oppose. La direction provisoire du mouvement va donc saisir la justice, afin que soit désigné un administrateur provisoire.

Le

Julian Assange extradition decision at Royal Courts Of Justice in London, UK – 20 May 2024
5min

Politique

Libération de Julian Assange : « La mobilisation de l’opinion publique a payé »

L’épilogue d’une saga judiciaire longue de 14 ans. Ce mardi, Julian Assange a été relâché de sa prison du Royaume-Uni, à la suite d’un accord de plaider-coupable conclu avec la justice américaine. Poursuivi pour avoir révélé des centaines de milliers de documents confidentiels, il encourait jusqu’à 175 ans de prison. Très mobilisé pour la libération du fondateur de Wikileaks, le groupe communiste du Sénat se réjouit de cette libération.

Le