Mercosur : un accord « destructeur » et une « capitulation environnementale » dénonce Bruno Retailleau

Mercosur : un accord « destructeur » et une « capitulation environnementale » dénonce Bruno Retailleau

Invité de l’émission Territoire d’Infos sur Public Sénat et les Indés Radios, le président du groupe Les Républicains au Sénat, Bruno Retailleau fustige l’accord passé avec le Mercosur et estime qu’Emmanuel Macron fait preuve de « cynisme ».
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

La conclusion, la semaine dernière, après 20 ans de discussions d’un accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay, Uruguay), a ravi les négociateurs européens et américains. Emmanuel Macron parle pour l’instant d’un bon accord même si celui-ci fait vivement réagir les agriculteurs. « Il a tout faux » réagit Bruno Retailleau. Il ajoute : « Là, on a une démonstration du cynisme, de ce qu’il ne faut pas faire en politique. Pour les élections européennes, ils ont repeint en vert leur liste avec quelques otages écologistes sur la liste. »

Le sénateur parle d’un accord « destructeur » : « Maintenant, on va signer un accord qui est totalement destructeur et qui est une capitulation environnementale. Si nous allons chercher nos poulets, nos bœufs, outre-Atlantique, vous imaginiez l’empreinte écologique. Ensuite, comment peut-on faire rentrer des produits agricoles en France alors qu’il y a des produits chimiques, des pratiques interdites pour nos agriculteurs. »

Il conclut : « Ce temps d’une mondialisation heureuse est terminé et cela va détruire des emplois agricoles. »

Dans la même thématique

Mercosur : un accord « destructeur » et une « capitulation environnementale » dénonce Bruno Retailleau
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le