Migrants: Peillon qualifie d'”inconséquents” les propos tenus par Valls à Munich

Migrants: Peillon qualifie d'”inconséquents” les propos tenus par Valls à Munich

Vincent Peillon, candidat à la primaire organisée par le PS, a qualifié lundi d'"inconséquents" les propos tenus par l'ancien...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Vincent Peillon, candidat à la primaire organisée par le PS, a qualifié lundi d'"inconséquents" les propos tenus par l'ancien Premier ministre Manuel Valls en février 2016 à Munich.

"Je pense (...) qu'il est nécessaire parfois que les hommes et les femmes politiques soient à la hauteur pas seulement de l'événementialité et des polémiques du moment mais de l'Histoire et que c'était inconséquent de faire ça", a déclaré M. Peillon sur France Inter, revenant sur son affrontement la veille avec Manuel Valls sur l'accueil des réfugiés, lors du deuxième débat télévisé de la primaire.

"Si c'est devenu la mode - et ça a été là l'expression d'un Premier ministre de la France, systématiquement on s'oppose et on critique l'Allemagne - les conséquences seront considérables", a-t-il encore dit.

M. Peillon avait déjà déploré dimanche que M. Valls ait "fait la leçon à la chancelière" sur la crise migratoire, alors que l'ancien Premier ministre assurait "assumer" la politique qu'il a menée sur l'accueil des migrants. L'ancien locataire de Matignon était interrogé sur des propos tenus le 13 février 2016 à Munich. Il avait alors assuré que l'Europe ne pouvait "pas accueillir plus de réfugiés". Il avait plus généralement critiqué la politique migratoire de la chancelière allemande.

"L'Europe a fait trop tard et trop peu et si elle est en grande difficulté aujourd'hui, c'est parce qu'elle n'a pas su gérer ensemble cette crise des réfugiés", a jugé lundi M. Peillon.

Dans la même thématique

Reception de la presse internationale à l’Elysee, a l’occasion des Jeux de Paris 2024
9min

Politique

Interview d’Emmanuel Macron sur les JO : « Il va s’en servir comme d’une métaphore sur le climat politique » 

Ce mardi 23 juillet au soir, Emmanuel Macron va s’exprimer pour la première fois depuis les élections législatives, lors d’une interview pour France Télévisions et Radio France. L’occasion pour lui d’expliciter « la trêve olympique et politique » qu’il a appelée hier de ses vœux. Alors quels sont les enjeux de cette intervention ?  

Le

Migrants: Peillon qualifie d'”inconséquents” les propos tenus par Valls à Munich
4min

Politique

Lutte anti-drone pour les JO : « Une priorité » pour Attal, sur laquelle les sénateurs ont alerté

A trois jours de l’ouverture de Jeux Olympiques, le premier ministre démissionnaire s’est rendu à la base militaire de Villacoublay pour se faire présenter le dispositif anti-drone. Et a révélé qu’il y a déjà « 6 drones interceptés en moyenne chaque jour » aux abords des sites olympiques. Un sujet sur lequel les sénateurs ont alerté depuis longtemps l’exécutif.

Le