« Minable », « sans honneur », les réactions Twitter au soutien de Valls à Macron

« Minable », « sans honneur », les réactions Twitter au soutien de Valls à Macron

Manuel Valls a annoncé, ce jeudi, qu’il voterait pour Emmanuel Macron au premier tour. Sur Twitter, les réactions politiques ont fleuri et les invectives à l’encontre de l’ancien Premier ministre aussi.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La députée PS, Karine Berger ne digère pas le choix de Manuel Valls et qualifie son comportement de « minable ».

Conformément à la charte de la primaire, il s’était engagé à soutenir le vainqueur et donc Benoît Hamon. Mais, estimant le candidat PS « marginalisé », il annonce  « ne vouloir prendre aucun risque pour la République » face au niveau élevé du Front national, et choisit en conséquence de voter pour Emmanuel Macron. Arnaud Montebourg, candidat lui aussi défait à la primaire de gauche, qualifie l’ancien Premier ministre « d’homme sans honneur ».

 

Pour Benoit Hamon, ce « revirement » n’est pas une surprise, il l’avait, selon lui, anticipé: « je savais en gagnant la primaire avec un projet qui refuse les solutions qui échouent que ceux qui ont échoué ne m'aideraient pas ».

Le sénateur de Paris, David Assouline estime que la décision de Manuel Valls « est un grand coup pour la démocratie ». L’ancien candidat EELV à la présidentielle et soutien de Benoît Hamon, Yannick Jadot lance sur Twitter que « la ligne politique de Manuel Valls et Emmanuel Macron a fait perdre la gauche à toutes les élections depuis 2012 »

Le vice président du FN, Florian Philippot n’a pas manqué de voir en ce soutien « la confirmation que Macron, c’est le système, le bilan, la continuité ». Même argument du côté du député LR Eric Ciotti.

 

Le sénateur LR de Seine-Saint-Denis, Philippe Dallier anticipe déjà un accord législatif entre le PS et le mouvement En Marche.

 

Enfin, Eric Coquerel, coordinateur du Parti de Gauche et soutien de Jean-Luc Mélenchon a « une pensée » « pour tous ceux qui ont voté les mérites de la primaire de gauche ». « Jean-Luc Mélenchon s’exprimera ce soir à ce sujet » annonce Alexis Corbière, porte-parole du candidat de la France Insoumise.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le