Moscovici “intéressé” par la présidence de la Commission européenne

Moscovici “intéressé” par la présidence de la Commission européenne

Le commissaire européen Pierre Moscovici a déclaré dimanche au journal allemand Die Welt qu'il était "intéressé" par une...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le commissaire européen Pierre Moscovici a déclaré dimanche au journal allemand Die Welt qu'il était "intéressé" par une éventuelle succession à la présidence de la Commission européenne à Jean-Claude Juncker qui ne briguera pas de second mandat en 2019.

"La candidature à la présidence de la Commission pourrait m'intéresser", a indiqué M. Moscovici dans un entretien accordé au journal conservateur.

"Mais j'aurais des conditions. Je ne veux pas faire campagne pour faire campagne mais avec l'ambition de gagner", a insisté M. Moscovici, 59 ans, qui met en avant son "expérience" en tant que député et commissaire européen ainsi que ses portefeuilles ministériels en France (Economie et Affaires européennes).

"Je dispose des expériences nécessaires qui me qualifient pour une candidature", a-t-il encore insisté, ajoutant que cette éventuelle candidature à la tête de la Commission n'est pas "la seule possibilité" qu'il entrevoit : "je pourrais aussi très bien faire quelque chose d'autre", a-t-il dit, sans autre précision.

"La social-démocratie en Europe est en crise. Elle manque de détermination, d'une direction claire et d'idée. La question, est : pouvons-nous reconstruire cela en deux ans?", s'est interrogé M. Moscovici, membre du parti socialiste français, au plus mal après deux échecs récents à l'élection présidentielle et aux législatives.

Jean-Claude Juncker a annoncé en février à la radio publique allemande qu'il ne briguerait pas un deuxième mandat en 2019, année d'élections européennes.

L'ancien Premier ministre luxembourgeois, âgé de 62 ans, était devenu président de la Commission européenne en novembre 2014, désigné par les chefs d'Etat et de gouvernement européens puis confirmé par le Parlement européen, après avoir longtemps présidé l'Eurogroupe qui réunit les ministres des Finances.

Dans la même thématique

Moscovici “intéressé” par la présidence de la Commission européenne
4min

Politique

Nouveau Front populaire : députés et sénateurs réunis pour une démonstration de force

Les près de 130 parlementaires PS avaient rendez-vous au Sénat pour une réunion « opérationnelle », explique le président des sénateurs socialistes Patrick Kanner. Une rencontre qui permet aussi d’afficher le poids du parti au Parlement, à l’heure où les négociations patinent toujours pour Matignon, sur fond de désaccords avec La France insoumise.

Le

Strasbourg – Plenary Session of the European Parliament, Gallia – 17 Jul 2024
5min

Politique

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l’extrême-droite résiste

Les votes étaient scrutés. Mardi 16 juillet les députés ont élu les 14 vice-présidents du Parlement européen. Des postes hautement symboliques. Mais même si l’extrême droite est en progression au Parlement européen, le cordon sanitaire semble avoir tenu : « Les Patriotes pour l’Europe », le nouveau groupe dirigé par Jordan Bardella et « L’Europe des nations souveraines » où siège l’AFD, l’extrême droite allemande, font chou blanc. A noter tout de même, le groupe ECR de la Première ministre Italienne Giorgia Meloni obtient deux postes.

Le

Gabriel ATTAL, French Minister of Education and Youth, was at the Gilbert DRU middle school in Lyon
10min

Politique

Derrière « le pacte d’action » que veut construire Gabriel Attal, un appel du pied de la macronie aux LR

Le Premier ministre souhaite ouvrir des discussions avec les groupes politiques « autour de projets et d'actions au service des Françaises et des Français ». Si à ce stade, un élargissement du courant présidentiel vers la gauche semble difficilement envisageable, la droite, en revanche, tenterait de négocier auprès des macronistes certains postes clés à l’Assemblée nationale.

Le