Mounir Mahjoubi annonce sa « stratégie » sur la couverture numérique

Mounir Mahjoubi annonce sa « stratégie » sur la couverture numérique

Le très haut débit en 2022 est une promesse de campagne difficile à réaliser. Invité de Territoires d’Infos, le secrétaire d’État chargé du numérique réaffirme ses objectifs et annonce le déploiement d’une stratégie en cheville avec les départements. 
Public Sénat

Par Héléna Berkaoui

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Invité de Territoires d’Infos ce mardi, le secrétaire d’État chargé du numérique réaffirme les objectifs pour la couverture numérique du territoire.  « 2020 le haut débit partout pour tous (…) et très haut débit dès 2022 » annonce Mounir Mahjoubi. Dans son avis présenté au Sénat, le 26 octobre, l'Arcep, régulateur des communications électronique, estimait qu’au rythme actuel « ces déploiements s’achèveront au mieux en 2023, donc non seulement pas en 2022, mais pas non plus en 2020. » Le secrétaire d’État chargé du numérique estime pourtant « qu’on va y arriver » et qu’il a « une grande confiance sur le sujet. »

Lire aussi : Couverture numérique : 2020, une échéance difficile à respecter

« On a discuté de façon ferme avec les opérateurs pour leur rappeler les exigences des Français » assure Mounir Mahjoubi

« Sur le réseau mobile aujourd’hui on est en train de conclure un cycle qui a démarré au mois de juillet, on a discuté de façon ferme avec les opérateurs pour leur rappeler les exigences des Français, leur dire quel était l’état actuel de l’utilisation d’Internet sur le territoire et de l’état des réseaux sur le territoire » précise Mounir Mahjoubi. Il assure par ailleurs que les opérateurs « ont pris des engagements, aujourd’hui ces engagements sont en train d’être discutés entre eux et le régulateur qui est l’Arcep et sur lequel j’espère voir des conclusions dans les prochaines semaines. »

« Il y a deux choses qui accentuent la fracture numérique territoriale : les réseaux et les usages » analyse le secrétaire d’État chargé du numérique. Mounir Mahjoubi compte centrer ses efforts sur « les 13 millions de Français qui ne savent pas utiliser » le numérique. Une entreprise qu’il entend mener avec les acteurs locaux. « On va annoncer à la prochaine Conférence nationale des territoires au mois de décembre une stratégie qui a été construite avec les régions, les départements, les communes » développe-t-il. Il entend ainsi échafauder un plan pour que dès « le premier semestre 2018 on trouve une solution département par département pour identifier les familles, orienter les familles, financer l’inclusion » numérique.

Voir l'intégralité de l'interview :

Invité : - Territoires d'infos (14/11/2017)
28:49

 

 

Dans la même thématique

Mounir Mahjoubi annonce sa « stratégie » sur la couverture numérique
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le