Municipales: Kanner (PS) n’exclut pas de se présenter à Lille

Municipales: Kanner (PS) n’exclut pas de se présenter à Lille

Patrick Kanner, patron des sénateurs PS, n'exclut pas de se présenter aux municipales à Lille en mars 2020 et tranchera après un...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Patrick Kanner, patron des sénateurs PS, n'exclut pas de se présenter aux municipales à Lille en mars 2020 et tranchera après un rendez-vous avec l'actuelle maire Martine Aubry qu'il doit rencontrer début septembre, explique-t-il mercredi.

Interrogé par Le Parisien pour savoir s'il sera candidat à la mairie de Lille, il répond "pourquoi pas?" "J'ai été ministre, président du conseil général du Nord et je suis le patron du quatrième groupe parlementaire. J'ai créé, en décembre dernier, l'association Ce sera Lille qui s'adresse bien au-delà du PS", fait valoir l'ancien ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports sous François Hollande, âgé de 62 ans.

Mme Aubry n'a pas encore annoncé si elle briguait un quatrième et ultime mandat mais pourrait le faire à la rentrée. Son ancienne directrice de cabinet, Violette Spillebout (ex-PS), a, elle, été investie fin juillet tête de liste La République en marche.

"Je dois rencontrer Martine Aubry début septembre, un rendez-vous que j'attendais depuis longtemps. Je ne prendrai ma décision qu'après", précise M. Kanner, disant vouloir "tout faire pour que le Beffroi (l'Hôtel de Ville, ndlr) reste à gauche, avec le PS en leadership".

Au plan national, Patrick Kanner, soutien de Bernard Cazeneuve, considéré par certains ténors socialistes comme le plus à même pour faire revivre leur famille politique en vue de la présidentielle de 2022, assure que l'ancien Premier ministre "n'est plus dans une logique d'attentisme, mais se met au contraire à disposition pour la reconstruction de la gauche".

Preuve en est selon lui sa participation aux "journées parlementaires d'Avignon les 4, 5 et 6 septembre", où "un après-midi lui sera consacré, à sa vision du monde et de la social-démocratie". "Il conclura aussi, le 8 septembre, la journée de la Fête de la Rose de Maraussan, près de Béziers".

Bernard Cazeneuve, qui en revanche "ne devrait pas être présent" aux universités d'été du PS fin août à La Rochelle, "est le mieux placé pour incarner une nouvelle espérance à gauche", insiste Patrick Kanner.

Dans la même thématique

Municipales: Kanner (PS) n’exclut pas de se présenter à Lille
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le