Mur de Trump: Macron rappelle à Lafarge le besoin d’une “conscience éthique”

Mur de Trump: Macron rappelle à Lafarge le besoin d’une “conscience éthique”

Etre une entreprise privée "n'affranchit pas d'avoir une conscience éthique", a lancé vendredi Emmanuel Macron au géant franco...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Etre une entreprise privée "n'affranchit pas d'avoir une conscience éthique", a lancé vendredi Emmanuel Macron au géant franco-suisse du ciment LafargeHolcim, prêt à vendre son ciment pour le mur anticlandestins promis par Donald Trump à la frontière américano-mexique.

"Je pense que, quels que soient aujourd'hui les projets, nos entreprises ont une responsabilité sociale et environnementale et elles participent à l'ordre du monde", a déclaré le candidat d'En Marche! à la présidentielle, interrogé sur le sujet en marge d'un déplacement à Bordeaux.

"Qu'on soit une entreprise privée, dont les quartiers généraux sont qui plus est en Suisse, n'affranchit pas d'avoir une conscience éthique et de se poser la question avant de participer à certains projets", a poursuivi M. Macron.

Lorgnant sur le colossal programme de travaux publics en préparation aux Etats-Unis, le PDG du groupe franco-suisse LafargeHolcim s'est dit prêt jeudi, dans un entretien à l'AFP, à vendre son ciment pour le mur anticlandestins promis par Donald Trump.

François Hollande a appelé jeudi --en marge d'un Conseil européen à Bruxelles-- le groupe à "se montrer prudent avant de se porter candidat" pour fournir le ciment de ce mur.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, avait aussi appelé LafargeHolcim à "bien réfléchir" avant de se présenter "parce qu'il y a d'autres clients dans le monde qui vont regarder cela avec une certaine stupéfaction".

Promesse électorale du président américain, le projet à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, évalué à plusieurs milliards de dollars, est au centre d'une crise diplomatique entre Mexico et Washington et suscite des critiques à travers le monde.

Dans la même thématique

Julian Assange extradition decision at Royal Courts Of Justice in London, UK – 20 May 2024
5min

Politique

Libération de Julian Assange : « La mobilisation de l’opinion publique a payé »

L’épilogue d’une saga judiciaire longue de 14 ans. Ce mardi, Julian Assange a été relâché de sa prison du Royaume-Uni, à la suite d’un accord de plaider-coupable conclu avec la justice américaine. Poursuivi pour avoir révélé des centaines de milliers de documents confidentiels, il encourait jusqu’à 175 ans de prison. Très mobilisé pour la libération du fondateur de Wikileaks, le groupe communiste du Sénat se réjouit de cette libération.

Le

Mur de Trump: Macron rappelle à Lafarge le besoin d’une “conscience éthique”
4min

Politique

Dissolution : « Le quinquennat d’Emmanuel Macron s’est terminé le 9 juin », affirme Patrick Kanner

Invité de la matinale de Public Sénat, Patrick Kanner, président du groupe socialiste au Sénat s’est exprimé sur les enjeux de la campagne pour les législatives. L’élu du Nord n’a pas épargné le président de la République, considérant que « sa parole n’existe plus ». Le socialiste s’inquiète également des conséquences de la dissolution.

Le

Raphael Glucksmann public meeting in Blanquefort
3min

Politique

Sondage : Raphaël Glucksmann devient la personnalité de gauche la plus populaire, Jean-Luc Mélenchon s'écroule

Le dernier relevé du baromètre politique d’Odoxa, réalisé par Mascaret pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale, fait état d’un fort regain de popularité pour les personnalités du Nouveau Front Populaire de Raphaël Glucksmann à Fabien Roussel, à l’exception notable de Jean-Luc Mélenchon dont la cote de popularité s’effondre.

Le