Mutisme de Salah Abdeslam : « De la provocation » selon Esther Benbassa

Mutisme de Salah Abdeslam : « De la provocation » selon Esther Benbassa

La sénatrice Esther Benbassa réagit à l’attitude mutique de Salah Abdeslam, membre des commandos djihadistes du 13 novembre 2015, lors du premier jour de son procès à Bruxelles, ce lundi.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Esther Benbassa, sénatrice (écologiste) de Paris, à l’origine d’un rapport sur le désendoctrinement, le désembrigadement et la réinsertion des djihadistes en France, estime que le silence de Salah Abdeslam, membre des commandos djihadistes du 13 novembre 2015 est « de la provocation ».

Pour la sénatrice, le désendoctrinement de ce jeune homme est impossible : « Là c’est trop tard. Le vrai travail devrait être en amont. Et c’est ce que nous n’avons pas su faire correctement. Nous avons fait des pansements mais pas un vrai travail individuel. Un vrai travail de noyautage des groupes qui étaient en train d’être endoctrinés (…) Nous n’avons pas su évaluer le danger réel que cela représentait. »

Les djihadistes français semblent avoir souvent glissé de la petite délinquance à la radicalisation : « C’était des gens qui avaient nourri une haine de la France (…) qu’ils pensaient juste parce qu’ils se croyaient rejetés. Ce qui n’est pas tout à fait faux mais cela ne justifie rien. » Et elle conclut : « Espérons que l’affaiblissement de Daech fera que cette idéologie sera moins forte sur ces personnes faciles à manipuler. »

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le