« Nicolas Hulot est parfaitement adapté pour le job » estime Jean-Louis Etienne

« Nicolas Hulot est parfaitement adapté pour le job » estime Jean-Louis Etienne

Au micro de l’émission « On va plus loin », l’explorateur Jean-Louis Etienne soutient l’action de Nicolas Hulot, alors que celui-ci a annoncé que la France ne pourra pas ramener à 50% la part du nucléaire en 2025, comme prévu.    
Public Sénat

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

Au moment où se déroule à Bonn, la COP 23, conférence sur le climat, Nicolas Hulot a annoncé mardi 07 novembre, que le gouvernement ne pourra pas réduire à 50%  en 2025, la part du nucléaire dans la production française d’électricité.

L’explorateur Jean-Louis Etienne, venu pour parler de son nouveau livre « Dans mes pas » (Éditions Paulsen), y voit du « réalisme » de la part du ministre de la transition écologique : « A la maison, en France, 7 prises sur 10 sont alimentées par l’énergie nucléaire. Donc on ne va pas du jour au lendemain passer à autre chose » estime l’explorateur.

« Nicolas Hulot est parfaitement adapté pour le job. Parce qu’il connaît parfaitement le sujet. Il a quand même baigné pendant longtemps dans le milieu politique. Aujourd’hui, il est aux manettes (…) Il a une crédibilité. Donc quand il s’adresse aux gens, on sait qu’il connaît (…) Il n’est pas à la recherche d’une candidature politique » appuie-t-il. Mais pour Jean-Louis Etienne le job est ingrat : « Nicolas Hulot a à jongler entre deux choses essentielles : l’idéal et le réel ».  

D’ailleurs Jean-Louis Etienne ne soutient pas que Hulot dans ce gouvernement : « J’ai voté pour « En marche ». Je ne suis pas dans le mouvement mais je soutiens effectivement les initiatives du président Macron ».

 

« L’énergie nucléaire doit continuer dans sa recherche »

Lorsque l’on parle énergies, Jean-Louis Etienne se montre un fervent défenseur du nucléaire :

«  C’est une énergie qui n’émet pas de gaz carbonique. Les centrales que nous avons aujourd’hui, ont été construites il y a 50 ou 60 ans. Cela ne veut pas dire qu’elles sont vieilles, usées, dangereuses. Cela veut dire qu’effectivement c’est une génération passée. Aujourd’hui, on a fait d’énormes progrès dans le nucléaire (…) L’énergie nucléaire doit continuer dans sa recherche, parce qu’effectivement cela représente une densité énergétique dont on risquerait d’avoir besoin dans le futur ». Pour l’explorateur, c’est surtout le charbon, qu’il faut éviter : « Un des problèmes à l’échelle planétaire (…) c’est le charbon (…) [Il] est le « pire » des ennemis du climat ».

Et les énergies renouvelables ?  « Les énergies renouvelables c’est formidable, il faut investir là-dedans » commence par dire Jean-Louis Etienne. «  Mais elles ne sont pas prêtes aujourd’hui pour couvrir l’ensemble de nos besoins. Elles n’y arriveront pas, elles sont trop dispersées, pas assez denses. Le mixte énergétique, il faut pousser là-dedans » poursuit-il.  

Le réchauffement de la planète, l’explorateur l’a constaté de visu, lui qui est connu pour ses expéditions au pôle Nord : « Le froid est en train de s’affaiblir dans le Nord. L’Arctique s’est réchauffé dans certains endroits de 4 degrés en 70 ans, ce qui est énorme, l’ensemble de la planète d’1 degré en un siècle (…) Il y a une accélération du réchauffement, en particulier dans l’Arctique, un  emballement. En même temps comme le sol fond (…) sur une profondeur de plus en plus importante, cela dégage du CO2, du méthane. Donc il y a un phénomène d’emballement qui va dans une dérégulation ».   

Pourtant, l’explorateur reste optimiste : « Tout le monde a compris les enjeux (…) Les industriels aussi ont compris qu’on a intérêt à limiter les émissions d’énergie (…) Il y a un mouvement qui est en place ».

OVPL : Interview de Jean-Louis Etienne en intégralité
11:04

Interview de Jean-Louis Etienne en intégralité

Dans la même thématique

PARIS: MEDEF, Audition des principales tetes de liste aux prochaines elections europeennes
10min

Politique

Européennes 2024 : les « planètes » sont-elles alignées pour permettre à Raphaël Glucksmann de « doubler » Valérie Hayer ?

Alors que les sondages montrent de plus en plus la liste PS/Place Publique de Raphaël Glucksmann au coude-à-coude avec celle de la majorité présidentielle de Valérie Hayer, la question d’un croisement des courbes n’a jamais semblé aussi brûlante. Si l’optimisme reste de mise dans le camp Macron, « on peut se réveiller le 9 juin avec une énorme surprise », alertent certains. Du côté du PS, « on fait tout pour » reléguer les macronistes à la troisième place.

Le

New Caledonia: Emmanuel Macron visit
6min

Politique

Nouvelle-Calédonie : « Parler aujourd’hui de l’organisation d’un nouveau référendum est totalement prématuré », selon Georges Naturel, sénateur de Nouvelle-Calédonie

Alors que le Président de la République a atterri, il y a seulement quelques heures sur le sol calédonien, Public Sénat a pu contacter Georges Naturel, sénateur LR de Nouvelle Calédonie, se trouvant sur place. S’il regrette que cette visite intervienne « si tard », il salue la « bonne » intention pour restaurer un climat d’apaisement sur le « caillou ». Entretien.

Le