Noël Mamère votera Macron, contre la “démocratie défigurée” de Le Pen

Noël Mamère votera Macron, contre la “démocratie défigurée” de Le Pen

Le député écologiste Noël Mamère a assuré mardi qu'il voterait pour Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le député écologiste Noël Mamère a assuré mardi qu'il voterait pour Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle "sans se pincer le nez" pour lutter contre la "démocratie complètement défigurée" de la candidate du Front national, Marine Le Pen.

"J'irai voter pour Emmanuel Macron, sans me pincer le nez", a déclaré le député-maire de Bègles interrogé par France Bleu Gironde. Si Emmanuel Macron est élu, "on peut aller dans la rue, on peut combattre sa politique", "mais on n'a pas le risque d'avoir une démocratie complètement défigurée comme cela sera le cas avec Mme Le Pen", a-t-il ajouté.

"La situation est telle qu'on ne peut pas permettre à Mme Le Pen d'avoir un score qui dépasserait les 40%, cela crée une dynamique (...) ce qui lui permettra de peser de manière assez forte à l'Assemblée nationale. Cela conduira à un quinquennat difficile et sans doute la possibilité pour Mme Le Pen de devenir présidente en 2022", a estimé M. Mamère, qui ne se représentera pas aux législatives en juin et quittera son mandat de maire dans la foulée.

M. Mamère s'en est également pris au leader de La France insoumise. "Je suis extrêmement déçu : Jean-Luc Mélenchon se présentait en quelque sorte comme le capitaine des pompiers insoumis, aujourd'hui il se transforme en pyromane".

Dénonçant un "calcul assez dangereux, irresponsable", le député écologiste a fustigé le candidat malheureux à la présidentielle qui "veut maintenir son capital électoral". "Il mise peut-être sur une montée en puissance de Marine Le Pen pour pouvoir se présenter demain comme le chef de l'insurrection citoyenne, l'homme providentiel qui serait le recours face à une situation politiquement chaotique".

Dans la même thématique

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
9min

Politique

Ecologie : un séminaire du gouvernement pour « montrer que l’engagement n’a pas diminué »… à dix jours des européennes

Le premier ministre Gabriel Attal a rassemblé ses ministres pour « faire le bilan » de l’action de l’exécutif en matière d’environnement, avant des annonces attendues en juin sur le plan d’adaptation au réchauffement. De quoi faire une piqûre de rappel aux électeurs macronistes déçus, juste avant les européennes. Matignon plaide le « hasard de calendrier ».

Le

Noël Mamère votera Macron, contre la “démocratie défigurée” de Le Pen
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le