Notre-Dame-des-Landes : Yannick Jadot met en cause Manuel Valls

Notre-Dame-des-Landes : Yannick Jadot met en cause Manuel Valls

Le 13 décembre prochain, le rapport de médiation sur le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes sera remis au Premier ministre. Invité de Territoires d’Infos ce vendredi, l’eurodéputé écologiste s’oppose fermement à ce projet et blâme le précédent gouvernement.
Public Sénat

Par Héléna Berkaoui

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Invité de Territoires ce vendredi, Yannick Jadot réaffirme son hostilité au projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. C’est un projet qui date des années 60 et qui a posé bien des problèmes au précédent gouvernement. Prudent, Emmanuel Macron a lancé une médiation en juin dernier. Trois personnalités sont ainsi chargées de dresser la liste des inconvénients et des avantages de ce projet. Le chef de l’État s’est engagé à prendre une décision d’ici la fin de l’année.

« Je suis contre ce projet, jusqu’au bout j’essaierai de l’empêcher » tranche Yannick Jadot. L’eurodéputé écologiste est farouchement opposé à la construction de cet aéroport. Il argue que « Notre-Dame-des-Landes est le château d’eau de la Loire Atlantique, c’est une zone humide extrêmement importante pour toute la région et surtout on n’en a pas besoin, on a un aéroport actuel. »

Yannick Jadot pointe « la responsabilité dramatique du précédent gouvernement »

Pour l’eurodéputé écologiste le débat a déjà eu lieu. Yannick Jadot rappelle qu’il a fait partie du « comité national de la transition écologique (…) il y a dedans les régions, les mairies, les départements, des parlementaires de tous bords politiques, les associations, tout le monde était là. » Pour autant, il ne reconnaît pas le référendum organisé par le précédent gouvernement.

« Quand Manuel Valls a proposé cette consultation, pro et anti Notre-Dame-des-Landes ont été unanimement contre cette consultation tellement elle était biaisée » relate-t-il. Yannick Jadot pointe « la responsabilité dramatique du précédent gouvernement » qui a « prétendument joué la démocratie contre la rationalité. » « Cette consultation était totalement tronquée, totalement tordue » s’indigne-t-il.  

Yannick Jadot met directement en cause le Premier ministre de l’époque, Manuel Valls. « Heureusement que Bernard Cazeneuve comme Jean-Yves le Drian ont calmé Manuel Valls sur l’évacuation de Notre-Dame des Landes, avec tous les enjeux de sécurité que ça pose » relate-t-il.

Dans la même thématique

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
9min

Politique

Ecologie : un séminaire du gouvernement pour « montrer que l’engagement n’a pas diminué »… à dix jours des européennes

Le premier ministre Gabriel Attal a rassemblé ses ministres pour « faire le bilan » de l’action de l’exécutif en matière d’environnement, avant des annonces attendues en juin sur le plan d’adaptation au réchauffement. De quoi faire une piqûre de rappel aux électeurs macronistes déçus, juste avant les européennes. Matignon plaide le « hasard de calendrier ».

Le

Notre-Dame-des-Landes : Yannick Jadot met en cause Manuel Valls
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le