Notre-Dame: Macron va sur place, partage l'”émotion de toute une nation”

Notre-Dame: Macron va sur place, partage l'”émotion de toute une nation”

Emmanuel Macron partage l'"émotion de toute une nation", a-t-il déclaré en réaction à l'incendie qui ravage Notre-Dame-de Paris...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron partage l'"émotion de toute une nation", a-t-il déclaré en réaction à l'incendie qui ravage Notre-Dame-de Paris où il s'est rendu lundi soir au côté d’Édouard Philippe.

"Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Émotion de toute une nation. Pensée pour tous les catholiques et pour tous les Français. Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous", a écrit le chef de l’État sur Twitter.

M. Macron a quitté l'Elysée vers 20h15 en direction du parvis de la cathédrale, où il doit se rendre aux côtés du Premier ministre et du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, a-t-on appris de sources concordantes.

Le chef de l'Etat venait d'enregistrer son allocution télévisée d'une vingtaine de minutes, attendue de longue date, où il devait annoncer ses réponses à la crise des "gilets jaunes" et au grand débat, lorsque sont apparues les images de l'incendie.

Peu après, l'Elysée a annoncé que son intervention était reportée, sans donner de nouvelle date.

Plusieurs chefs d'Etat ont eux aussi réagi. "C'est si terrible d'assister à ce gigantesque incendie à Notre-Dame de Paris. Peut-être faudrait-il utiliser des bombardiers d'eau pour l'éteindre. Il faut agir vite", a tweeté le président américain Donald Trump, alors que les principales chaînes de télévision américaines ont modifié leurs programmes pour diffuser en direct les images du brasier.

Notre-Dame, "un symbole de la France et de notre culture européenne", a déploré de son côté Angela Merkel.

La flèche de la cathédrale de Notre-dame s'est effondrée, a annoncé lundi Emmanuel Grégoire, l’adjoint à la maire de Paris Anne Hidalgo, qui déplore des "dégâts colossaux".

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le