« Nous sommes contre la suppression d’un jour férié » affirme Damien Abad

« Nous sommes contre la suppression d’un jour férié » affirme Damien Abad

Invité de l’émission Territoire d’Infos sur Public Sénat et les Indés Radios, le vice-président des Républicains, Damien Abad affirme qu’il faut allonger le temps de travail mais qu’il ne faut supprimer un jour férié.
Public Sénat

Par Yann Quercia

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Alors qu’Emmanuel Macron doit prendre la parole demain soir pour faire des annonces pour sortir du Grand débat, plusieurs pistes ont fuité et sont évoquées par les membres de la majorité. Damien Abad avance deux propositions que Les Républicains attendent du Président : « Il faut que le Président de la République s’engage pour la réindexation des retraites pour tous les retraités car sinon ce sont toujours les retraités de la classe moyenne qui sont taxés. Ensuite nous voulons des baisses d’impôts sur les classes moyennes qui soient financées et durables. »

Dans son projet d'allocution, reportée en raison de l'incendie de Notre-Dame, Emmanuel Macron avait prévu d'évoquer « la nécessité de travailler davantage » avec la possibilité de supprimer un jour férié. Damien Abad estime que supprimer un jour férié n’est pas la bonne solution : « Ce n’est pas parce qu’on fait un discours pour satisfaire un électorat de droite, qu’on répond politiquement à la droite. Nous sommes opposés à la suppression du jour férié car cette suppression est un impôt supplémentaire pour les Français. Le jour férié, c’est la solution de facilité.  A droite, nous sommes pour l’allongement du temps de travail mais contre la suppression du jour férié. »

Dernière piste que pourrait choisir le gouvernement : l'allongement des années de cotisation nécessaires pour toucher une retraite à taux plein.« La encore, on a une duplicité absolue car Jean-Paul Delevoye disait à la base qu’on ne touche pas aux 62 ans et puis finalement cela évolue » réagit ce matin le député LR.

Damien Abad affirme que « la question des 62 ans doit être posée » mais que la priorité est une réforme des régimes de retraite. Il ajoute : « La dernière grande réforme des retraites c’est Nicolas Sarkozy qui l’a faite et si on l’a faite à 62 ans, c’était pour éviter la colère sociale (…) Néanmoins, il faut permettre à ceux qui veulent travailler plus longtemps de pouvoir le faire. »

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le