Nouvelle peine de prison ferme pour le militant d’extrême droite Ryssen

Nouvelle peine de prison ferme pour le militant d’extrême droite Ryssen

Le militant d'extrême droite Hervé Lalin (dit Ryssen) a été condamné jeudi à cinq mois de prison ferme pour plusieurs passages de...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le militant d'extrême droite Hervé Lalin (dit Ryssen) a été condamné jeudi à cinq mois de prison ferme pour plusieurs passages de son livre "Comprendre le judaïsme - comprendre l'antisémitisme".

Là où son auteur soutient que cet ouvrage représente "l'étude la plus sérieuse et la plus importante sur ce sujet depuis trois mille ans", le tribunal correctionnel de Paris a condamné des injures et diffamations antisémites, des provocations à la discrimination.

Il y qualifie notamment les juifs de "secte incestueuse", leur attribue un "projet d'asservissement de l'humanité", les accusant d'être omniprésents et omnipotents.

Le tribunal a souligné l'"exceptionnelle gravité" des faits reprochés au prévenu, "la violence et la réitération des propos et la stigmatisation à l'égard des juifs constante, affirmée et assumée, qu'ils traduisent".

Hervé Lalin a en outre été condamné à verser à la Ligue des droits de l'Homme (LDH), la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) et SOS Racisme 1.000 euros de dommages et intérêts chacune. S'y ajoutent, au titre des frais de justice, 2.000 euros pour chacune des deux premières et 3.000 euros pour la dernière, qui avait porté plainte.

Hervé Lalin a déjà été condamné à plusieurs reprises, notamment à un an ferme en septembre dernier, pour des messages antisémites publiés sur Twitter et Facebook.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le