Ordonnances: la CFDT ira à l’intersyndicale pour “peser” sur les prochaines négociations

Ordonnances: la CFDT ira à l’intersyndicale pour “peser” sur les prochaines négociations

La CFDT participera lundi soir à la réunion intersyndicale prévue au siège de la CGT pour tenter de "peser ensemble" sur les...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La CFDT participera lundi soir à la réunion intersyndicale prévue au siège de la CGT pour tenter de "peser ensemble" sur les prochaines réformes, mais refuse de faire un "baroud d'honneur" contre les ordonnances, a déclaré son secrétaire général, Laurent Berger, lundi sur RTL.

La CGT, la CFDT, FO, la CFE-CGC, la CFTC, Solidaires, l'Unsa, la FSU, ainsi que des organisations de jeunesse ont rendez-vous à 18H00 pour réfléchir à une action unitaire face aux projets du gouvernement.

"Ce soir nous allons à la réunion, c'est évident", a dit M. Berger, pour qui "si nous voulons peser ensemble sur la réforme de l'assurance chômage, sur la réforme de la formation professionnelle, (...) nous avons intérêt à parler d'une seule voix".

En revanche, concernant les ordonnances, "ça se joue dans l'écriture des décrets aujourd'hui, ça ne se joue pas principalement dans la rue", a estimé M. Berger, pour qui sur ce sujet, "aujourd'hui c'est dans les entreprises que nous pouvons nous mobiliser".

Interrogé pour savoir si sa centrale était prête à manifester pour faire un baroud d'honneur contre les ordonnances réformant le Code du travail, il a jugé que "le baroud d'honneur, c'est dramatique pour le syndicalisme".

"Le gouvernement attend peut-être un peu ça: un syndicalisme qui se marginalise en faisant croire qu'il est simplement dans un rôle de contestation. Je préfère être dans un rôle de construction", a-t-il expliqué.

"Il peut y avoir une attente de ranger le syndicalisme du côté du vieux monde, comme disent certains, et je n'ai pas envie de lui donner cette opportunité".

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le