Parcoursup : « Il faudra expliquer comment se sont déroulées les délibérations » indique Frédérique Vidal

Parcoursup : « Il faudra expliquer comment se sont déroulées les délibérations » indique Frédérique Vidal

Auditionnée par la commission de la Culture et de l’Éducation du Sénat, la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal a été interrogée sur la décision du Conseil Constitutionnel qui impose à chaque établissement de communiquer des critères d’examen des candidatures dans le cadre de Parcoursup.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Pour la deuxième fois en 15 jours, la ministre de l’Enseignement supérieur a répondu aux questions des sénateurs de la commission de la Culture et de l’Éducation grâce à un système de visioconférence.

Quelques jours après l’annonce de Jean-Michel Blanquer sur le baccalauréat en contrôle continu pour cause de coronavirus, Frédérique Vidal a, quant à elle, apporté des précisions concernant les conséquences de l’épidémie sur la suite de leur parcours scolaire. S’il revient à chaque établissement d’adapter les modalités de leurs examens conformément à une ordonnance du 27 mars, on aurait pu penser qu’en période de confinement, certains lycéens auraient eu plus de difficulté à se connecter à la plateforme Parcoursup pour émettre leurs vœux. C’est ce que laissait entendre la semaine dernière, le président de l’université de Cergy-Pontoise, François Germinet.

« 948 000 candidats ont confirmé au moins un vœu contre 900 000 l’année dernière »

« Les chiffres nous montrent que les choses se sont passées correctement » (…) 948 000 candidats ont confirmé au moins un vœu contre 900 000 l’année dernière » a précisé Frédérique Vidal. Et la ministre n’a évidemment pas coupé à une question sur la décision du Conseil Constitutionnel de vendredi dernier, qui impose à chaque établissement d’Enseignement supérieur de « rendre compte des critères en fonction desquels ont été examinées les candidatures dans le cadre de Parcoursup ». L’opacité autour « algorithmes locaux » est un sujet qui intéresse particulièrement le Sénat. Pour mémoire, l’année dernière, le sénateur LR Jacques Grosperrin et de la sénatrice centriste, Sophie Joissains avaient déposé une proposition de loi pour imposer aux établissements de l’enseignement supérieur de révéler les critères d’aide à la décision.

« Je regrette qu’on ne nous ait pas écoutés plus tôt »

« Que de temps perdu. Ça fait un moment que le Sénat demande une plus grande transparence sur les traitements algorithmiques. Je regrette qu’on ne nous ait pas écoutés plus tôt. De tous bords politiques, le Sénat avait anticipé cette décision issue d’une QPC (Question prioritaire de constitutionnalité) » a fait remarquer à la ministre cet après-midi, Jacques Grosperrin.

« Nous avons informé les établissements de la décision du Conseil Constitutionnel. Ils savent qu’ils ont à le faire. Il faudra expliquer comment se sont déroulées les délibérations et sur quels critères. Cette année, l’ensemble des écoles qui recrutent sur concours vont devoir le faire sur dossier, donc c’est d’autant plus important » a reconnu Frédérique Vidal assurant que son ministère avait « anticipé » la décision du Conseil en mettant en place un « outil d’aide à la décision » mis à disposition des universités.

Plusieurs cas de contamination chez des étudiants

Au sujet de l’épidémie de coronavirus, Frédérique Vidal a fait part de plusieurs cas de contamination chez des étudiants restés en résidence universitaire et depuis transférés dans des studios.

Beaucoup d’étudiants salariés se retrouvent également précarisés par la crise. Pour leur venir en aide, 10 millions d’euros ont été débloqués et attribuées par les CROUS comme annoncé le 31 mars dernier. « L’objectif est d’avoir tous les étudiants dans notre radar (…) Ces aides sont ouvertes pour les étudiants boursiers ou non boursiers » a précisé la ministre.

Dans la même thématique

Parcoursup : « Il faudra expliquer comment se sont déroulées les délibérations » indique Frédérique Vidal
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le