Paris “est une ville stressée” par la politique d’Hidalgo, dénonce NKM

Paris “est une ville stressée” par la politique d’Hidalgo, dénonce NKM

Paris "est une ville stressée par la politique d'Anne Hidalgo", dénonce vendredi Nathalie Kosciusko-Morizet, investie dans la 2e...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Paris "est une ville stressée par la politique d'Anne Hidalgo", dénonce vendredi Nathalie Kosciusko-Morizet, investie dans la 2e circonscription pour les législatives, pour qui "la mairie de Paris aujourd'hui sert de base arrière au Parti socialiste".

NKM (Les Républicains) estime dans un entretien au Parisien qu'"Anne Hidalgo pratique un pouvoir très solitaire, très autoritaire, avec en face d'elle un gouvernement socialiste faible qui cède sur tout". "La mairie de Paris aujourd'hui sert de base arrière au Parti socialiste. C'est devenu le pôle emploi du PS".

"Aujourd'hui, Paris est une ville stressée par la politique d'Anne Hidalgo", affirme-t-elle.

"C'est quelqu'un qui n'a absolument aucune conviction écologique cohérente", accuse l'ancienne ministre de l’Écologie.

Est-ce que les Parisiens "ont le sentiment que Paris, aujourd'hui, est une ville apaisée, fluide, (...) où on vit bien, que ce soit en termes de pollution ou de nuisance sonore ? Non".

Dans cette violente charge contre la maire de Paris, la députée de l'Essonne l'accuse de jouer "la défaite nationale de son camp pour ses ambitions futures".

Interrogée sur son investiture pour les législatives dans la circonscription de François Fillon, qui était également convoitée par Rachida Dati, Nathalie Kosciusko-Morizet estime qu'avec ce choix, le candidat à la présidentielle "envoie un message clair de rassemblement". NKM avait soutenu Alain Juppé dans la primaire de la droite.

A l'adresse de Mme Dati, qui la veille avait violemment critiqué son "parachutage", Mme Kosciusko-Morizet souligne que "la situation dans laquelle nous sommes, l'état des finances de la nation et l'état du monde, appellent à des réformes et au rassemblement, plutôt qu'à la destruction dans son propre camp".

Rachida Dati, maire LR du VIIe arrondissement de Paris, avait estimé jeudi, dans un entretien au Parisien, que le "cap" de la campagne de François Fillon conduirait la droite "droit dans le mur", et fustigé sa "décision" d'investir Nathalie Kosciusko-Morizet dans la circonscription qu'elle briguait pour les législatives.

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le