Parlement européen: Le Pen veut porter plainte contre Le Monde

Parlement européen: Le Pen veut porter plainte contre Le Monde

Marine Le Pen a annoncé mercredi sur M6 qu'elle allait porter plainte contre le journal Le Monde, qui a publié dans son édition...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Marine Le Pen a annoncé mercredi sur M6 qu'elle allait porter plainte contre le journal Le Monde, qui a publié dans son édition datée du 30 mars de nouveaux éléments de l'enquête sur les attachés parlementaires européens du FN soupçonnés d'emplois fictifs.

A la question "Allez-vous porter plainte contre le Monde ?", la présidente du Front national et candidate à l'élection présidentielle a répondu: "Ah oui, bien sûr. De surcroît, tout cela vient d'une violation du secret de l'instruction qui est devenue maintenant systématique. L'instruction se fait dans les journaux", a-t-elle déploré.

"Ce n'est pas ça le respect de l'Etat de droit, ce n'est pas ça la séparation des pouvoirs, la protection de la défense et de la présomption d'innocence", a insisté Mme Le Pen.

La candidate du FN a également affirmé que Le Monde était "dirigé par M. Bergé, qui est en même temps un soutien de M. (Emmanuel) Macron", autre candidat à la présidentielle. Mais "il y a zéro révélation", selon elle.

"La réalité, c'est que oui, des économies étaient envisagées à raison de l'élection de députés. Pour une raison simple: que tous ces députés, avant d'être députés, étaient salariés du Front national et donc qu'en devenant députés, leurs contrats de travail s'arrêtaient, ce qui permettait au Front national de faire des économies", a-t-elle expliqué.

"Il y a également des recettes qui sont envisagées à raison des reversements des élus pour une raison simple: c'est que nous avions anticipé évidemment l'explosion du nombre de nos élus aux départementales et aux régionales. Nous sommes passés d'un élu départemental à 60 et de 100 conseillers régionaux à près de 400", a-t-elle rappelé.

"Le trésorier fait son travail de prévision comme le font tous les chefs d'entreprise", a-t-elle insisté, alors que selon Le Monde, les enquêteurs travaillant sur d'éventuels emplois fictifs d'assistants parlementaires FN à Strasbourg ont trouvé au siège du parti une lettre du trésorier, Wallerand de Saint Just, à Mme Le Pen, et d'autres documents qui démontreraient la volonté du FN de se financer grâce au Parlement européen.

"Tout ceci n'a évidemment absolument rien d'illégal et ne démontre en tout cas absolument pas ce que Le Monde cherche à démontrer. C'est une diffamation de la part du Monde, qui est très lourde et très grave à trois semaines du premier tour", a assuré Mme Le Pen.

Dans la même thématique

France Politics
6min

Politique

Emmanuel Macron s’apprête à accepter la démission de Gabriel Attal et de son gouvernement

Plus d’une semaine après le second tour des législatives anticipées, le chef de l’Etat devrait accepter d’ici la fin de journée la démission de son Premier ministre et du gouvernement. Néanmoins, l’exécutif pourrait rester en place plusieurs semaines pour gérer les affaires courantes, du moins jusqu’à ce qu’une majorité en mesure de gouverner ne parvienne à se forme à l’Assemblée nationale.

Le

Paris: Illustrations Assemblee nationale
6min

Politique

Faire une trêve politique pendant les JO : « C’est le cache-sexe du blocage politique de l’Assemblée » 

Gérard Larcher a demandé une « trêve politique » pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Alors qu’aucun groupe politique ne dispose de majorité absolue à l’Assemblée nationale et que le président de la République n’a toujours pas nommé de Premier ministre, l’idée ne fait pas l’unanimité chez les présidents de groupes du Sénat, même si une trêve de fait risque bien de s’imposer.

Le

Defile militaire du 14 juillet – 14 TH July military parade during French national day
5min

Politique

Ministres démissionnaires et députés : la séparation des pouvoirs va-t-elle être malmenée ?

La démission du gouvernement Attal va être acceptée par le chef de l’Etat sûrement demain, juste avant l’ouverture de la XVIIe législature jeudi, à l’Assemblée nationale où siégeront des membres du gouvernement élus ou réélus députés. Mais alors que la gauche peine à s’accorder pour proposer le nom d’un candidat à Matignon, le gouvernement démissionnaire est parti pour durer quelques semaines, au risque de mordre sur le principe de la séparation des pouvoirs.

Le

Paris: Melenchon, Chikirou and Bompard arriving at the National Assembly
2min

Politique

La France Insoumise «  suspend » les négociations du NFP pour Matignon, accusant le PS de « blocage »

Dans un communiqué de ce lundi après-midi, la France Insoumise annonce se retirer des négociations. La gauche ne parvient pas à s’accorder sur le nom d’un candidat du Nouveau Front Populaire à envoyer à Matignon. Les Insoumis se refusent à une reprise des discussions tant qu’une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée n’a pas été décidée. Très critique envers le Parti Socialiste, le communiqué l’accuse de « mettre un veto à toute candidature issue du Nouveau Front Populaire, dans le seul but d’imposer la sienne ».

Le